Le Nashville SC est en voie de se bâtir une réputation dans la MLS d’une équipe non seulement invincible sur son terrain mais contre laquelle aucune avance ne semble sûre, peu importe le moment du match. Pour la deuxième fois en deux mois, samedi soir, les joueurs du CF Montréal ont été à même de le constater.

Michel Lamarche La Presse Canadienne

Privé de deux joueurs clés en Clément Diop et Victor Wanyama, le CF Montréal a soutiré un match nul de 1-1 contre le Nashville SC au Nissan Stadium.

Comme il lui est arrivé si souvent dans le passé, c’est un but tardif qui a privé la troupe montréalaise de précieux points au classement. Cette fois, le coup de poignard au cœur est venu d’Abu Danladi, pendant les arrêts de jeu de la deuxième demie.

Environ 30 minutes plus tôt, le CF Montréal avait utilisé l’arme favorite du Nashville SC, un centre, pour marquer le premier but du match, celui de Kiki Struna, son premier avec la formation montréalaise.

« Avant le match, un verdict nul, bien sûr que ce n’était pas un mauvais résultat. Ce n’est toujours pas un mauvais résultat, mais c’est sûr que vu la physionomie du match, à la fin, on a un peu de regrets », a déclaré Wilfried Nancy, qui tentait de demeurer serein malgré tout.

[…]

« Gagner à Nashville, ce n’est pas facile. On n’est pas la seule équipe contre qui ils sont revenus au score. Je suis quand même content du point, parce que pas tout le monde était à 100 % et c’était notre deuxième match et avec l’état de fatigue. Nashville, c’est une équipe qui nous force à défendre à certains moments », a aussi noté Nancy.

PHOTO MARK HUMPHREY, ASSOCIATED PRESS

Abu Danladi (7) a marqué un but durant les arrêts de jeu pour égaler le pointage.

La vedette du match a été James Pantemis. À son deuxième départ de la saison, le gardien québécois a offert une performance remarquable stoppant cinq tirs cadrés des locaux, la plupart dangereux.

Avant le début du match, par ailleurs, le directeur sportif Olivier Renard a annoncé que Diop sera absent pour de longues semaines en raison d’une blessure à la jambe droite, survenue vers la fin de la rencontre de mercredi contre D. C. United.

Pantemis est conscient de l’ouverture qui s’offre à lui, mais il a aussi eu une pensée pour Diop.

« Premièrement, c’est toujours triste de voir un coéquipier qui se blesse. J’ai pris cette opportunité-là pour me prouver, pour montrer mes qualités et montrer que le club peut avoir confiance en moi. Bien sûr, il y a des aspects de mon jeu que j’aimerais bien améliorer mais j’étais quand même content de l’ensemble de mon match », a-t-il analysé.

Avec ce match nul, le CF Montréal (3-3-4) compte maintenant 13 points, le même nombre que D. C. United, au septième rang de l’Association Est. Une victoire lui aurait permis de se hisser jusqu’au quatrième échelon.

Le CF Montréal disputera sa prochaine partie samedi prochain contre l’Inter Miami CF. Ce match « local » pour les hommes de Wilfried Nancy se tiendra au Red Bull Arena.

Le Nashville SC en contrôle

Du début à la fin de la première demie, les joueurs du Nashville SC ont dominé au chapitre de la possession du ballon dans une proportion de presque 60 %.

Cette maîtrise du ballon n’a toutefois pas permis aux locaux de véritablement tester Pantemis, à l’exception de deux tirs décochés dans un intervalle de quelques secondes pendant la 30e minute de jeu.

À la première occasion, une tête de Dax McCarthy est passée tout juste à la droite du filet du gardien québécois. À la seconde, Pantemis a réalisé son seul arrêt de la première demie, et un beau, à l’aide d’un plongeon à sa droite sur un tir bas de C. J. Sapong.

Quant au CF Montréal, il aura eu le mérite d’obtenir deux tirs cadrés, les deux par Sunusi Ibrahim, mais qui se sont avérés inoffensifs.

Le CF Montréal a mal entamé la reprise, permettant à ses rivaux de quadrupler son nombre de tirs cadrés lors des cinq premières minutes de la seconde demie. Chaque fois, Pantemis veillait au grain.

Mais alors que personne ne s’y attendait, c’est le CF Montréal qui a brisé l’impasse avec son premier tir cadré depuis la 24e minute lorsque Struna a fait dévier, avec le derrière de sa tête, un coup de pied de coin de Djordje Mihailovic, à la 64e minute de jeu.

Si Nancy espérait que ce but démoralise les joueurs du Nashville SC, ses souhaits n’ont pas été exaucés.

Ces derniers ont repris l’assaut du filet de Pantemis, qui s’est montré impérial non pas une, mais deux fois contre Danladi, à la 75e minute et quelque cinq minutes plus tard.

Toutefois, Danladi n’avait pas dit son dernier mot et a profité de l’ajout de sept minutes après le temps réglementaire pour créer l’égalité.

Nancy a admis qu’il avait trouvé que l’ajout de sept minutes l’avait surpris.

« Je n’ai pas compris. Oui, il y a eu des arrêts de jeu mais sept minutes, on a été surpris. Quand on a vu ça, c’était pas mal long », a déclaré l’entraîneur-chef.