Malgré un carton rouge en fin de première demie, le CF Montréal récolte un nul de 0-0 contre D.C. United

Frédérick Duchesneau
Frédérick Duchesneau La Presse

Il a fait de solides arrêts, puis terminé le match sur une jambe après s’être blessé en dégageant dans les dernières minutes. Clément Diop a écrit l’histoire du match pour le CF Montréal, mercredi soir.

En fait, le gardien français n’a pas été la seule histoire de cette soirée de retour pour la troupe de Wilfried Nancy, après une pause de 25 jours. Parce que le CF Montréal aura disputé toute la deuxième demie avec un joueur en moins.

Or, non seulement il a résisté, mais il a même paru un peu plus menaçant offensivement qu’en première mi-temps, dans ce DRV PNK Stadium de Fort Lauderdale toujours dégarni.

PHOTO WILFREDO LEE, ASSOCIATED PRESS

Djordje Mihailovic et Donovan Pines

D.C. United avait nettement contrôlé la première demie, sans causer de dommages.

Une fois de plus, le CF Montréal a réussi à museler l’adversaire en première mi-temps. Il n’a toujours accordé qu’un but en demie initiale cette saison, un tir de pénalité au match inaugural contre Toronto. À leur neuvième rencontre, les Montréalais n’ont jamais tiré de l’arrière après 45 minutes.

Mais, dans les derniers instants, un deuxième carton jaune à Zorhan Bassong lui a valu l’expulsion. Un carton, peut-être un peu sévère, donné pour une main.

« Je ne voulais pas qu’on recule trop et que les gars se mettent à subir tout le temps. Ils ont fait preuve de résilience et d’unité », a souligné l’entraîneur-chef Wilfried Nancy après la rencontre.

Au total, DCU a dirigé 26 tirs en direction de Clément Diop, dont cinq sur la cible qui l’ont forcé à réaliser autant de solides arrêts. Des chiffres cohérents avec l’avant-dernier rang de la MLS qu’occupait D.C. United pour la proportion de tirs cadrés.

Le gardien français a également été très sollicité sur les relances – en particulier dans la première demi-heure de jeu –, souvent sous une certaine pression. À ce chapitre aussi, Diop s’est montré très efficace.

La formation de la capitale fédérale américaine a maintenant blanchi l’adversaire depuis trois matchs et demi.

« J’ai eu des frissons »

À la 53minute, Wilfried Nancy a procédé à un triple changement qui a décidément insufflé de l’énergie à sa formation.

Une quinzaine de minutes plus tard, Djordje Mihailovic a raté de peu sur un tir à ras le sol à la droite de la cage de Bill Hamid. La menace la plus nette des Montréalais dans ce match plutôt ouvert.

D.C. United a de plus en plus forcé le jeu par la suite, mais le CF Montréal a tenu bon.

Puis, dans les arrêts de jeu, Clément Diop s’est blessé en dégageant. Il est finalement demeuré dans le match sur une jambe, en boitant.

J’ai eu des frissons. Clément a fait un gros match.

Wilfried Nancy, entraîneur-chef du CF Montréal

« Clément nous a sauvés, il a fait deux, trois gros arrêts. Et il a été héroïque jusqu’à la fin, il ne voulait pas sortir. On n’avait plus de changements, donc forcément, il fallait que ce soit un joueur qui prenne sa place et il ne voulait pas », a raconté le défenseur Rudy Camacho.

Historiquement, en saison, les deux clubs ont divisé également leurs 22 affrontement : 7-7-8.

Romell Quioto, Ballou Tabla et Erik Hurtado, blessés, n’étaient pas en uniforme.

Par ailleurs, les joueurs du CF Montréal se sont présentés au stade avec des t-shirts d’encouragement à l’intention de leur entraîneur adjoint Jason Di Tullio, qui n’a pas regagné la Floride avec le club en raison de problèmes de santé.

« On s’est battus pour lui », a commenté Wilfried Nancy.

Le CF Montréal (3-3-3) jouera son prochain match samedi soir à Nashville (3-1-5). À son deuxième duel de la saison, en avril, Montréal avait signé un nul de 2-2 au Tennessee.