Ce lundi pluvieux a soufflé le chaud et le froid sur le CF Montréal.

Jean-FranÇois Téotonio
Jean-FranÇois Téotonio La Presse

D’un côté, le club annonçait devoir déplacer deux de ses matchs « à domicile », le 3 et le 7 juillet prochains, au New Jersey et à Orlando, un mouvement de calendrier qui n’a pas surpris l’entraîneur-chef Wilfried Nancy outre mesure.

« C’est notre vie depuis un an et demi maintenant. On s’en doutait. Comme je le dis souvent, je contrôle ce que je peux contrôler », a-t-il commenté, résigné.

De l’autre, une annonce du gouvernement canadien laissait présager que le long exil du CFM aux États-Unis arrivait peut-être à sa fin. Dès le 6 juillet prochain, les voyageurs ayant été adéquatement vaccinés seront dispensés de quarantaine à leur arrivée, s’ils présentent un test négatif de la COVID-19.

« C’est une grande nouvelle ! se réjouit Nancy. On est prêts à revenir dès qu’on nous donne l’autorisation de revenir. On essayait d’anticiper un peu ça, donc on attend maintenant la validation à 100 % pour qu’on puisse revenir le plus tôt possible. Pour nous, ça serait idéalement après le match du 7 juillet. »

PHOTO SAM NAVARRO, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Victor Wanyama

Même son de cloche pour Victor Wanyama, qui sourit à l’idée de rejouer devant ses partisans tout en déplorant les difficultés liées au fait de jouer tous ses matchs à l’extérieur.

« On avait besoin de recevoir cette nouvelle bientôt parce que ce n’est pas facile mentalement, a indiqué Wanyama. À la maison, les fans et l’ambiance peuvent te donner un avantage. C’est une bonne nouvelle. »

Un laissez-passer au Canadien… qui ne passe pas

Malgré cette annonce encourageante, Nancy ne cache pas son désarroi face au « laissez-passer » offert au Canadien de Montréal, qui peut disputer sa série demi-finale de la Coupe Stanley aux États-Unis et au Canada sans que les joueurs et le personnel ne soient contraints à la quarantaine.

PHOTO MARK HUMPHREY, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

L’entraîneur-chef du CF Montréal, Wilfried Nancy

« Je trouve ça aberrant de voir qu’on donne un laissez-passer au Canadien, et que nous, on soit obligés de demander une faveur pour s’entraîner chez nous. Je vois aujourd’hui que le Canadien a 3500 personnes qui suivent le match dans un stade fermé. Nous, on était prêts à rentrer chez nous, s’entraîner, jouer à l’extérieur en attendant qu’on puisse avoir des supporters, sachant qu’on est dans un stade ouvert. »

Pour moi, c’est tout simplement illogique et aberrant qu’on subisse ça, étant donné qu’on est vaccinés, étant donné que tous les jours depuis un an et demi, on fait quotidiennement les choses que l’on doit faire au niveau médical.

Wilfried Nancy, entraîneur-chef du CF Montréal

Notons tout de même que la décision de la Santé publique concernant le Canadien n’implique que deux équipes, alors qu’une levée de ces restrictions pour les trois clubs canadiens de la MLS et leurs adversaires signifierait un mouvement plus important de personnes.

Gare au D.C. United

Le CF Montréal retrouvera malgré tout le terrain mercredi soir, alors qu’il recevra le D.C. United au DRV PNK Stadium d’Orlando à 20 h. Il s’agira d’un premier match depuis la victoire de 1-0 contre le Fire de Chicago, le 29 mai dernier.

Si Wilfried Nancy se dit satisfait de la première partie de la saison, notamment en ce qui concerne la possession du ballon et la précision des passes, il concède que son club peut améliorer sa « façon de presser ».

On a un bloc qui est assez haut, par contre, en termes de gagner le ballon haut, on n’est pas assez bons dans l’exécution. Comment essayer avec un minimum de passes de récupérer le ballon plus vite. On doit travailler là-dessus.

Wilfried Nancy, entraîneur-chef du CF Montréal

Quelle est donc l’approche du CF Montréal face à son premier match en près d’un mois ?

« On s’en va jouer notre match comme d’habitude, selon nos principes, a commenté Nancy. Par contre, comme j’ai dit aux joueurs, attention à D.C. Ce n’est plus la même équipe qu’auparavant. Elle était beaucoup dans le combat et les ballons longs. C’est maintenant une équipe qui essaie d’être plus agressive défensivement, qui essaie de jouer, avec un entraîneur qui a mis de nouvelles choses en place. »

« On joue tous les matchs pour battre l’adversaire. »

Une nouvelle ligue pour le développement des joueurs

La MLS a annoncé lundi l’inauguration d’une toute nouvelle ligue pour aider au développement des joueurs et des entraîneurs, ainsi que pour amener « l’excitation et la passion du soccer dans des marchés qui n’ont pas d’équipes professionnelles ». Vingt clubs seront de la partie dès le début de ses activités en 2022. Des académies de clubs MLS y participeront, avec la possibilité d’y inclure des équipes indépendantes. « C’est extraordinaire ! s’est réjoui Wilfried Nancy. C’est très, très bien pour le club, pour les jeunes, pour la ligue, parce qu’on a besoin de ça. C’était l’étape [le gap] qu’il nous manquait, qui va permettre aux joueurs plus jeunes de jouer contre des équipes qu’on affronte tous les jours en MLS. »