Le CF Montréal s’incline 1-0 sur un but marqué à quelques secondes de la fin du match

Frédérick Duchesneau
Frédérick Duchesneau La Presse

Marcelino Moreno a marqué sur une tête parfaite à la toute fin des arrêts de jeu, privant le CF Montréal d’un point, samedi soir, à Atlanta.

Tout juste avant, le jeune Sunusi Ibrahim avait bousillé une belle occasion, alors qu’il s’était retrouvé profondément dans le territoire adverse avec Ahmed Hamdi et Erik Hurtado. En contre-attaque, l’Atlanta United FC a porté le coup de grâce.

L’entraîneur-chef Wilfried Nancy n’a pas manqué de souligner dès le début de son point de presse que la façon faisait plus mal que la conséquence, cette fois.

« Le regret que j’ai, c’est que ça vient à la suite d’une action offensive qu’on a et où on peut faire mieux. Et après, on gère mal. On aurait pu couper le jeu, faire une faute ou défendre un peu mieux quand ils ont eu un ballon en profondeur pour le centre », a-t-il analysé à chaud.

J’aurais préféré prendre le but un peu plus tôt, s’il fallait, que de le prendre à la fin comme ça. Mais on a eu des opportunités de marquer aussi. Donc, on doit apprendre de ça.

Wilfried Nancy, entraîneur du CF Montréal

Des relents du passé pour les fans, qui ont souvent vu leur club souffrir en fin de match avant de finalement plier.

« Perdre ce point à la toute dernière seconde, ça fait très, très mal, a pour sa part commenté le capitaine Samuel Piette. On a très bien défendu. À part cette action-là, Atlanta n’a pas eu grand-chose. Je crois que le nul aurait été plutôt juste comme résultat. »

« J’espère que ce sera la dernière fois qu’on prend un but à la dernière minute comme ça », a ajouté le défenseur central Rudy Camacho.

Le coach Nancy s’est néanmoins dit fier de ses hommes, une fois de plus.

« On a beaucoup défendu, mais on était proches de réussir quelque chose de grand vu le contexte », a-t-il dit.

Parce qu’il s’agissait d’un troisième match en huit jours pour les siens, un premier sur le gazon synthétique, disputé, qui plus est, devant une foule nombreuse et bruyante.

D’ailleurs, sans doute porté par ses 40 116 partisans dans les gradins du Mercedes-Benz Stadium, l’Atlanta United FC a eu un net avantage dans les premières minutes du match.

Clément Diop, de retour devant la cage après l’avoir cédée à James Pantemis, a dû réaliser un bel arrêt sur une tête, son seul de la première demie, cela dit.

À la 17minute, Marcelino Moreno a épargné au gardien des Montréalais de devoir se surpasser en ratant une occasion plus qu’intéressante.

Puis, à la 39e, Rudy Camacho a habilement intercepté une longue passe pour le dangereux Josef Martínez, qui se serait retrouvé seul devant Diop. À éviter.

Avant le match, Atlanta trônait dans la MLS pour le temps de possession, avec 59,4 %. La formation de la Géorgie a poursuivi dans cette veine en contrôlant le ballon pendant 63,2 % de ce match.

Le Québécois Mathieu Choinière a été inséré dans le onze de départ comme latéral droit. Il a bien fait, étant notamment crédité de quatre interceptions.

Le CF Montréal était toujours privé de Luis Binks, Ballou Tabla, Zachary Brault-Guillard et Mason Toye, blessés.

Aucun point à Atlanta

Les Montréalais ont entamé en force la seconde mi-temps, culminant avec un tir de Kamal Miller qui a frôlé la barre horizontale à la 48minute. Une escapade du défenseur rendue possible par une remise transversale savante de Victor Wanyama.

Montréal est dernier de la MLS pour le nombre de longues passes par match et elles viennent souvent du pied du milieu kényan.

Puis, le vent a rapidement tourné. Au point que l’on croyait bien qu’Atlanta avait pris les devants, mais sa concrétisation à la 51minute a été refusée pour hors-jeu.

Par la suite, on s’est échangé les rondes sans asséner de grands coups, malgré quelques transversales menaçantes à partir de la gauche dans le tiers offensif de la part d’Atlanta.

Wilfried Nancy a effectué ses cinq changements entre la 65e et la 79minute, mais ceux-ci n’ont pas eu l’effet escompté, si ce n’est une occasion intéressante de Hamdi à la 74e.

Les receveurs ont montré les dents de plus en plus alors que progressait cette deuxième demie, jusqu’au coup fatal.

Montréal montre maintenant une fiche à vie de 1-5-1 contre Atlanta, sa seule victoire étant survenue à leur premier duel. À Atlanta, Montréal a perdu ses quatre duels, ne marquant que deux buts tout en en accordant neuf.

Samedi prochain, le CF Montréal recevra le FC Cincinnati, à 13 h, au DRV PNK Stadium de Fort Lauderdale.

La formation montréalaise revendique maintenant un dossier de 2-2-2. Avant son match de ce dimanche contre Miami, Cincinnati montre un dossier de 0-2-1 et un catastrophique bilan de deux buts pour et dix buts contre.

Dans la catégorie « trois points à ne pas laisser échapper » pour le CF Montréal…