À 100 jours du coup d’envoi du Championnat européen de soccer masculin, l’UEFA a indiqué qu’elle songe à larguer trois des 12 villes qui doivent accueillir des matchs du tournoi cet été.

Rob Harris
Associated Press

Bilbao, Dublin et Glasgow pourraient subir le couperet parce qu’elles sont incapables d’assurer qu’un certain nombre de spectateurs pourront assister aux matchs en personne d’ici juin, ont révélé des personnes au fait des plans du tournoi à l’Associated Press mercredi.

Ces personnes ont requis l’anonymat pour discuter de la situation à l’approche de la date limite établie par l’UEFA pour que les villes hôtesses soumettent leurs plans d’accueil.

L’UEFA veut que ces plans soient réglés d’ici quelques semaines, après avoir été contrainte de reporter d’un an le tournoi à cause de la pandémie de coronavirus.

L’organisation qui chapeaute le soccer en Europe aimerait que les stades soient à moitié plein, en dépit du fait que la plupart des pays européens exigent toujours que les matchs se déroulent à huis clos à cause des restrictions sanitaires imposées par les gouvernements locaux.

L’UEFA est prête à larguer les villes qui ne pourront garantir un nombre suffisant de spectateurs dans les gradins pour le tournoi, puisqu’elle entrevoit un assouplissement des restrictions sanitaires pour lutter contre la pandémie de COVID-19 d’ici juin.