(Berlin) Le puissant chef du gouvernement régional de Bavière Markus Söder suggère à la Ligue allemande de soccer (DFL) de « renforcer ses consignes » pour empêcher les joueurs de s’embrasser pour célébrer les buts après la polémique déclenchée samedi par des embrassades entre joueurs.

Agence France-Presse

« La DFL va sûrement renforcer ses consignes. Le soccer a une très importante fonction d’exemplarité, c’est pourquoi il faut respecter les consignes la semaine prochaine », a déclaré à la chaîne Sport1 M. Söder, dont la Bavière héberge deux clubs de D1, Augsbourg et le Bayern Munich.

En matière de règles sanitaires, l’avis des responsables régionaux est décisif en Allemagne, pays fédéral, car ce sont eux qui décident des mesures de lutte contre le nouveau coronavirus.

Ils ont le pouvoir d’autoriser ou d’interdire les manifestations sportives sur leur territoire.

Samedi, pour la première journée de Bundesliga après deux mois d’arrêt, le défenseur belge du Hertha Berlin Dedryck Boyata et l’attaquant français du Borussia Mönchengladbach Marcus Thuram ont brièvement embrassé l’un de leurs coéquipiers pour célébrer un but.

Ce geste n’est pas interdit par le protocole sanitaire qui encadre la reprise des compétitions, mais tout contact physique pour célébrer les buts a été « déconseillé » par la DFL dans un document interne envoyé aux clubs. Aucune sanction n’est cependant prévue.

PHOTO MARTIN MEISSNER THOMAS KIENZLE JAN WOITAS, AFP

Les célébrations après les buts ont été exécutées parfois avec des mesures de distanciation sociale, parfois sans, samedi, dans la Bundesliga.

« Ce n’est pas un bisou, ni une célébration. Je m’excuse d’avoir mis mes mains sur Marko Grujic. Je lui donnais des instructions sur une situation de jeu », s’est défendu l’international belge dans un message sur son compte Instagram.

« Nous devons absolument faire attention maintenant que nous jouons, au vu de la situation. Nous devons adapter notre façon de jouer et de célébrer », a-t-il ajouté.

Pour autant, M. Söder, tout comme son collègue de la région de Rhénanie du Nord-Westphalie (six clubs de D1 dont Dortmund, Schalke et M’Gladbach) Armin Laschet, a estimé que la reprise samedi avait été une réussite.

La reprise s’est passée « beaucoup mieux que nous le pensions », admet M. Söder, « au final l’expérience a réussi ».  

« C’est exactement le retour prudent et responsable vers une normalité que nous voulons tous », renchérit M. Laschet cité par Bild, « si tout continue aussi bien qu’aujourd’hui (samedi), la compétition pourra continuer ».

M. Laschet s’est également réjoui de l’attitude des fans, qui ont respecté les consignes et n’ont pas cherché à se rassembler. « Les supporters et les ultras ont réagi de façon très responsable. C’est la preuve qu’ils savent ce qui est en jeu », a-t-il dit.

Il est cependant beaucoup trop tôt pour parler d’un retour du public dans les stades. « On ne peut pas négocier avec le corona », a mis en garde M. Söder, « il est plus raisonnable d’y aller pas à pas, il ne faut pas exagérer, on n’en est qu’à la première journée ».