(Los Angeles) Le format des qualifications pour le Mondial-2022 va probablement devoir être modifié, en raison du calendrier bouleversé par le coronavirus, a annoncé mercredi le président de la Confédération de soccer d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes.

Agence France-Presse

« Nous allons probablement devoir changer notre formule de qualification pour la Coupe du Monde. Ce qui signifie que le “Hex” devra être modifié pour prendre une autre forme », a déclaré Victor Montagliani dans une entrevue accordée au site canadien onesoccer.com.

Le « Hex », c’est la phase dite de « groupe hexagonal » qui rassemble les six meilleures équipes de la Concacaf, selon le classement FIFA de juin 2020. Après des matchs aller-retour, les trois premiers sont censés se qualifier pour la Coupe du Monde au Qatar.

Le pays ayant fini à la 4e place de ce groupe doit lui affronter le vainqueur du « tournoi non hexagonal » impliquant les 29 nations restantes de la Concacaf. Le vainqueur jouera enfin un match de barrage intercontinental, contre un pays d’une autre confédération (d’Amérique du Sud, d’Asie ou d’Océanie), qualificatif pour le Mondial.

Les deux premières journées du « groupe hexagonal » et du « tournoi non hexagonal » doivent se dérouler le 31 août et le 8 septembre. Mais Victor Montagliani ne s’est dit guère optimiste quant à l’ouverture de cette fenêtre internationale, compte tenu de la pandémie qui met le sport mondial sous cloche depuis bientôt deux mois.

Le dirigeant n’a fourni aucun détail sur une formule révisée des qualifications.  

« Tant que nous ne saurons pas combien de fenêtres internationales nous disposerons de la part de la FIFA, il sera très difficile de dire à quoi ça ressemblera », a-t-il expliqué.  

Montagliani a toutefois déclaré qu’il s’attendait à ce que le classement FIFA soit bien utilisé pour les qualifications. « On va devoir utiliser les classements pour commencer, parce que c’est la réalité de notre confédération qui regroupe 35 pays », a-t-il dit.