(Edinburg) Ce sera un match qui pourrait devenir un point tournant pour le soccer féminin à Saint-Kitts-et-Nevis. Pour le Canada, il s’agira d’une opportunité d’éditer une page d’histoire de ce sport.

Neil Davidson
La Presse canadienne

L’enjeu sera élevé, mercredi, lorsque la formation féminine du Canada, classée huitième au monde, affrontera Saint-Kitts, 127e, dans le premier match du groupe B des qualifications olympiques de la Concacaf, au Texas.

Les « Sugar Girlz » de Saint-Kitts ne sont jamais allées aussi loin lors des qualifications olympiques.

Toutefois, tous les yeux seront rivés vers Christine Sinclair. Le prochain but que marquera la capitaine du Canada sera le 184e de sa carrière, ce qui lui permettra de rejoindre l’Américaine Abby Wambach au premier rang dans l’histoire du soccer féminin.

Pas du genre à vendre sa salade, Sinclair a d’autres préoccupations que la poursuite du record du nombre de buts en carrière.

Elle précise aussi que ses coéquipières ont contribué à tenir le sujet loin des réflecteurs.

« Elles ont fait du bon travail pour garder le tout sous silence, a déclaré Sinclair après l’entraînement de mardi. Aujourd’hui a probablement été la journée où il en a été le plus question. »

« Honnêtement, elles ont peut-être plus hâte que moi, a-t-elle ajouté. Je sais à quel point ce tournoi est important et à quel point les matchs seront importants au fur et à mesure que nous avancerons. C’est certain que j’aimerais m’en débarrasser — d’une manière positive. Parce que je ne veux pas que ça devienne le point d’attention de l’équipe lors des prochaines semaines. »

L’attaquante canadienne Janine Beckie dit n’avoir jamais croisé quelqu’un aussi humble que Sinclair.

« Je pense que le fait d’en parler la fâche, estime Beckie en parlant du record. Je crois qu’elle sera reconnaissante que la chasse au record prenne fin, et ça va lui enlever un peu de pression. On souhaite que ça se réalise plus tôt que tard. »

PHOTO DARRYL DYCK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Janine Beckie en 2017

Mercredi, ça fera exactement 7260 jours depuis que Sinclair a marqué son tout premier but pour le Canada. Elle avait alors déjoué Bente Nordby, de la Norvège, dans une défaite de 2-1 lors de l’édition 2000 de l’Algarve Cup en 2000. Sinclair était âgée et disputait son deuxième match avec l’équipe nationale.

Maintenant âgée de 36 ans, l’athlète originaire de Burnaby, en Colombie-Britannique, est sur le point d’atteindre un plateau historique au soccer féminin alors qu’elle s’approche de son 290e match.

Outre Saint-Kitts-et-Nevis, le Canada livrera bataille au Mexique (26e au monde) et la Jamaïque (51e) en phase de groupe, et Sinclair devrait donc profiter de chances de marquer.

Le Canada n’a encore jamais affronté Saint-Kitts-et-Nevis, mais Sinclair totalise 11 buts contre la Jamaïque et 16 face au Mexique.

Si elle fait vibrer les cordages mercredi, Saint-Kitts-et-Nevis devra les 41e victimes de Sinclair sur la scène internationale.

« Ce sera un honneur d’être sur le terrain avec elle », a déclaré Jene Baclawski, l’entraîneuse à temps partiel de Saint-Kitts-et-Nevis.

« Si nous pouvions couvrir Christine Sinclair avec nos 11 joueuses, je pense que nous le ferions. Mais je ne pense pas que ça va fonctionner, a ajouté l’Américaine avec évidence. Nous lui souhaitons certainement de battre le record, mais pas contre Saint-Kitts-et-Nevis. »

Le dernier but de Sinclair a été marqué le 10 novembre, contre la Nouvelle-Zélande.