L’Impact est passé bien près de réaliser l’inattendu. Il a fait subir au CD Olimpia un premier revers en 17 matchs cette saison. Mais a néanmoins terminé tout juste à court.

Frédérick Duchesneau Frédérick Duchesneau
La Presse

En marquant à la 57e minute, d’une frappe parfaite, au ras du sol, juste de l’extérieur de la surface de réparation, Amar Sejdic a permis au bleu-blanc-noir d’y croire.

Anthony Jackson-Hamel venait alors tout juste de remplacer un Mason Toye amorphe.

En avant 1-0, l’Impact a ensuite forcé le jeu davantage, Romell Quioto ratant de peu de belles occasions aux 63e et 66e minutes.

Puis, dans les arrêts de jeu, Rudy Camacho est passé bien près de concrétiser de la tête un coup franc qui aurait propulsé l’Impact en demi-finale de cette Ligue des champions de la CONCACAF 2020.

« Si Rudy avait pu marquer ce but à la fin, ç’aurait été une joie énorme », a laissé tomber l’entraîneur Thierry Henry, qui s’est dit « fier de ses hommes », les qualifiant de « braves ».

Score final à Orlando : 1-0 Montréal. Au total des buts : 2-2. Le CD Olimpia passe donc au tour suivant, en vertu de la règle des buts à l’étranger, fort de sa victoire de 2-1, en mars, au Stade olympique.

« On est bien sûr déçus. Mais on sort avec une victoire et je n’ai rien à redire. Notre équipe s’est battue », a commenté le coach Henry.

« Nous avons créé plusieurs occasions et nous étions davantage dans leur moitié de terrain. Finalement, on ne peut pas dire qu’on n’a pas tout donné », a corroboré Amar Sejdic.

Il s’agit d’une victoire historique pour le Honduras, qui enverra un représentant en demi-finale de la Ligue des champions de la CONCACAF pour la première fois.

Une première demie partagée

Montréal avait besoin d’au moins deux buts pour se débarrasser de son opposant hondurien. Henry a donc forcément présenté un schéma très offensif, avec Quioto, Toye et Okwonkwo à l’avant. Sans compter les défenseurs Kizza et Brault-Guillard qui ont joué généralement très haut sur les ailes.

N’empêche, on a assisté à une première mi-temps plutôt partagée, les deux clubs connaissant leurs bons moments, sans toutefois menacer fréquemment.

À la 14e minute, à la suite d’un revirement au centre causé par Victor Wanyama, l’attaquant Jerry Bengtson a bousillé une tête plongée sur un filet ouvert. Le capitaine du CD Olimpia, qui joue avec un masque, n’en rate sans doute pas souvent de la sorte, lui qui mène les siens pour les réussites en Liga Nacional.

Wanyama avait joué son dernier match le 15 novembre, a souligné Henry après le match.

Puis, à la 32e minute, le défenseur Luis Binks a été volé par un défenseur hondurien sur une tête alors que le gardien du CD Olimpia ne protégeait plus sa cage.

Au terme de cette première demie, le temps de possession allait nettement au club montréalais. Mais les chances réelles se faisaient quasi inexistantes.

Les débuts d’Assi

Un peu comme lors du match aller à Montréal, l’Impact a cependant dominé les 45 dernières minutes et des poussières. Pressant continuellement la défense hondurienne.

PHOTO REINHOLD MATAY, USA TODAY SPORTS

Jean-Aniel Assi (35) et Javier Portillo (25)

À la 82e minute, surprise, Jean-Aniel Assi, 16 ans, fraîchement promu de l’Académie, a fait son entrée en remplacement de Samuel Piette. La pression appliquée par Assi a mené à un bon coup franc à la 88e minute.

« Les jeunes ont montré pas mal de choses à l’entraînement », a dit Henry.

En fin de compte, l’Impact aura eu possession du ballon 65 % de la soirée. Et touché la cible cinq fois, contre une seule pour le CD Olimpia.

« C’était assez bien ce soir. Mais pas suffisant », a constaté Henry.

C’est donc la fin d’une très longue campagne pour la formation montréalaise, qui n’a pu s’entraîner qu’une semaine avant ce match, au terme d’une autre quarantaine.

« Toute l’année, on s’est retrouvés dans des situations vraiment difficiles », a rappelé l’entraîneur.

Cette saison ardue est maintenant chose du passé. Une adversité sur laquelle l’organisation tentera sans doute de bâtir en 2021.

L’Impact obtient Kamal Miller

Deux heures avant le match, lImpact a fait lacquisition du défenseur central canadien de 23 ans Kamal Miller, qui venait à peine d’être sélectionné par l’Austin FC lors du repêchage d’expansion. Clément Diop, devant le filet montréalais, n’avait évidemment pas été réclamé par la formation texane.