(Montréal) C’est dans le but de maximiser sa préparation pour son dernier match de la saison, dimanche, contre D. C. United, que l’Impact a décidé de rester au New Jersey au lieu de revenir à Montréal, comme l’équipe l’avait initialement prévu.

Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

À la suite de sa défaite de 1-0 contre Orlando City SC dimanche, l’équipe a tenu une longue réunion à l’issue de laquelle il a été convenu de demeurer aux États-Unis afin de peaufiner sa préparation pour la rencontre du week-end, qui déterminera le sort du club.

« C’est une décision qui a été prise par le ‘staff’, a expliqué Clément Diop en visioconférence, mardi. On trouve que c’est la meilleure solution pour préparer le match de Washington. C’est pourquoi nous sommes restés : pour travailler dans les meilleures conditions en vue du prochain match.

« On s’est parlé entre nous. On s’est dit qu’on devait rester concentré sur la tâche à accomplir, soit de participer aux séries, a ajouté le gardien. On s’est dit qu’on devait se serrer les coudes, qu’on est tous là-dedans ensemble. Tout le monde est à la même page et compte travailler dur en vue de cette rencontre. »

Un retour à Montréal aurait empêché l’Impact de s’entraîner, compte tenu de la quarantaine à laquelle auraient dû se soumettre ses joueurs. C’est un choix qu’elle a fait plus tôt cette saison : avec le recul, l’équipe regrette-t-elle ces sauts de puce au nord de la frontière ?

« C’est toujours un sujet délicat. On peut dire que c’est mieux de rester (au New Jersey) pour travailler, mais mentalement, il y en a qui ont besoin de voir leurs enfants, leur famille, de voir autre chose que leurs coéquipiers avec qui ils sont 24 heures par jour, sept jours sur sept. Il y a toujours du pour et du contre entre rester et rentrer. Nous avons essayé de faire du mieux possible. Cette fois, nous avons décidé de rester pour travailler. Toutes les décisions sont prises dans l’intérêt général de l’équipe. »

L’Impact occupe présentement le 10e et dernier rang dans l’Est donnant accès à la ronde de qualification des séries éliminatoires en vertu de la moyenne de points par rencontre. C’est la formule qui sera retenue pour déterminer le classement puisque les clubs de la MLS n’auront pas tous joué le même nombre de matchs.

Le onze montréalais pourrait toujours se qualifier malgré un revers, mais il mettrait grandement les chances de son côté en l’emportant.

Amère défaite

L’Impact se retrouve dans cette fâcheuse position en raison de sa vilaine séquence de 10 défaites en 12 sorties.

« Il y avait beaucoup de déception après le match contre Orlando, a noté Diop. Nous sommes passés à travers tellement d’épreuves cette saison et une victoire nous aurait assuré une place en séries.

« C’est vrai que nous n’avons pas gagné souvent dernièrement, mais si on est encore dans la course, c’est qu’on a suffisamment bien fait pour se retrouver dans cette position. Ç’a été très difficile pour tout le monde de venir ici, au New Jersey, les joueurs, le personnel… On ne veut pas avoir fait tout ça pour rien. »

Si jamais l’équipe devait se qualifier pour les matchs éliminatoires, il pourra compter sur son gardien no 1. Diop ne sera pas sélectionné par le Sénégal pendant la prochaine fenêtre de rencontres internationales.

« J’ai eu des discussions avec le personnel du Sénégal et je demeurerai à Montréal, à moins que des problèmes ne surviennent lors du prochain rassemblement. Je ne devrais pas manquer les matchs. »