(Lisbonne) Sans Cristiano Ronaldo, testé positif au nouveau coronavirus, le Portugal a renoué avec la victoire après son nul de dimanche au stade de France (0-0), en battant la Suède (3-0) en Ligue des nations avec un doublé et une passe décisive de Diogo Jota, mercredi à Lisbonne.

Agence France-Presse

Les champions d’Europe en titre restent donc en tête du classement de ce groupe 3, toujours à égalité avec les Bleus qui ont battu la Croatie (2-1) à Zagreb.

Vainqueurs l’an dernier de la première édition de la Ligue des nations, les Portugais n’ont pas tremblé devant les 5000 spectateurs autorisés à donner un peu de vie aux tribunes du stade Alvalade.

L’absence de Ronaldo risquait pourtant de les pénaliser, car au match aller, le mois dernier à Solna, la Seleçao l’avait emporté (2-0) grâce à un doublé du quintuple Ballon d’or, qui avait à cette occasion atteint et dépassé la barre symbolique des 100 buts internationaux.

Le buteur de 35 ans a été déclaré positif au nouveau coronavirus lundi, au lendemain du match nul du Portugal contre la France dimanche à Saint-Denis (0-0), mais restait « asymptomatique » selon sa fédération.

Forfait pour la rencontre de mercredi face à la Suède, Ronaldo a quitté Lisbonne quelques heures avant le coup d’envoi pour rentrer via un vol médicalisé à Turin, où il devra observer une quarantaine d’au moins dix jours supplémentaires avant de reprendre du service avec son club de la Juventus.

Jota décisif

Ronaldo a été remplacé par le jeune attaquant de Liverpool, Diogo Jota, qui avait déjà bien suppléé son capitaine, atteint alors d’une infection au pied, lors de la victoire du Portugal face à la Croatie (4-1).

Le Portugal a maîtrisé les premiers échanges et la tête de William Carvalho a même heurté le poteau suédois (4e), mais les Lusitaniens ont failli se faire surprendre quand Mikael Lustig a manqué sa reprise sur corner (13e).

La Seleçao a pourtant vite trouvé la brèche en récupérant un ballon mal ressorti par les Suédois pour permettre à Jota d’offrir un caviar à Bernardo Silva, qui a aisément ajusté le portier scandinave Robin Olsen (1-0, 21e).

Marcus Berg a trouvé le poteau de Rui Patricio après avoir éliminé Ruben Dias (35e).

Passeur décisif, Jota s’est ensuite mué en buteur pour creuser l’écart grâce à un bon contrôle au bout d’un excellent centre de Joao Cancelo (2-0, 44e).

Servi sur la gauche dans la profondeur par William Carvalho, Jota s’est décalé tout seul dans l’axe pour doubler la mise entouré de défenseurs suédois pris de vitesse (3-0, 72e).

Au fond du classement après quatre défaites et un seul but marqué, la Suède a échoué à renverser la tendance en deuxième période, même si Viktor Claesson puis Alexander Isak ont forcé Rui Patricio à sortir deux belles parades (55e, 84e).

Cristiano Ronaldo pourra donc prendre son mal en patience avant de retrouver l’équipe du Portugal pour affronter la France, le 14 novembre à Lisbonne.