(Rome) Les joueurs et les employés de la Juventus ont été placés samedi à l’isolement, procédure qui ne les empêche pas de s’entraîner ni de jouer mais interdit les contacts avec l’extérieur, après deux cas de COVID-19 repérés au sein du club italien.

Agence France-Presse

À la veille du choc contre Naples, prévu dimanche soir, « deux membres du personnel ont été testés positifs à la COVID-19 » à l’occasion des « contrôles prévus par le protocole en vigueur », a annoncé la Juve. « Il ne s’agit ni de joueurs ni de membres du staff technique ou médical », précise le communiqué.  

En vertu du protocole sanitaire, « toute l’équipe élargie » a été placée à l’isolement : « Cette procédure permettra à tous les membres testés négatifs de s’entraîner et de faire les matchs, mais ne permettra pas de contacts avec l’extérieur du groupe », explique le nonuple champion d’Italie en titre.

Cette mise à l’isolement intervient alors que le soccer italien a été rattrapé par la pandémie de coronavirus : deux joueurs de Naples ont été déclarés positifs à la COVID-19, moins d’une semaine après le match disputé dimanche dernier face au Genoa, club où est apparu un foyer de contagion (dix-sept joueurs positifs depuis une semaine).

Si le match Genoa-Torino, prévu samedi, a été reporté, celui entre la Juventus et Naples n’est pour le moment pas remis en cause. La Ligue italienne de soccer a en effet décidé jeudi d’endosser les règles instaurées par l’UEFA, qui prévoient qu’un match peut avoir lieu à partir du moment où une équipe dispose de 13 joueurs sains, y compris un gardien de but.