(Madrid) Les deux prodiges sont amis et partagent les mêmes méthodes : avant Lionel Messi, absent lundi de l’entraînement de Barcelone, Neymar avait lui aussi boycotté la reprise du Paris SG à l’été 2019 pour forcer son transfert.

Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA Agence France-Presse

Déjà-vu ? Comme pour le bras de fer entre le Barça et Messi, qui ne s’est pas présenté non plus dimanche aux tests PCR de détection du coronavirus, le No 10 brésilien avait lui aussi retardé son retour à Paris d’une semaine début juillet 2019, pour réclamer un transfert.

En 2018-2019, le PSG remporte le Championnat de France, mais est éliminé de manière prématurée en 8es de finales de la Ligue des champions par Manchester United (0-2, 1-3), pour la première saison de Thomas Tuchel sur le banc.  

PHOTO LLUIS GENE, ARCHIVES AFP

Neymar

À l’été 2019, après une saison tronquée par les blessures et les scandales, dont une accusation de viol (classée sans suite en août), Neymar part passer ses vacances chez lui au Brésil… et décide de ne plus revenir.

En froid avec la direction du club, le prodige brésilien exige un transfert qui n’arrive pas. Le PSG ne veut pas lâcher sa vedette brésilienne, arrivée de Barcelone à l’été 2017 pour 222 m EUR, et fait traîner les négociations avec les clubs intéressés, dont le même Barça, mais aussi le Real Madrid.  

Mis à l’écart

Neymar décide alors de ne pas se présenter à la reprise de l’entraînement du PSG début juillet. Le 8 juillet, le club de la capitale publie un communiqué laconique pour signifier « que le joueur Neymar Jr ne s’était pas présenté à l’horaire et au lieu convenus ». Le Brésilien se présentera finalement une semaine plus tard.

Blessé pour les matchs amicaux, puis suspendu pour le Trophée des champions, Neymar, toujours en délicatesse avec une cheville, n’est pas convoqué pour les quatre premiers matchs de la saison du PSG en Ligue 1, car le directeur sportif Leonardo évoque des discussions « plus avancées qu’avant » concernant un transfert.

Finalement, Neymar restera au PSG pour la saison 2019-2020, et mènera même les Parisiens jusqu’en finale d’une édition de Ligue des champions perturbée par la pandémie de nouveau coronavirus.  

Est-ce le même destin qui attend Lionel Messi, après une similaire saison cauchemar et avec une identique envie d’ailleurs ?