La MLS a repris ses activités après que plusieurs matchs de la semaine eurent été remis quand les joueurs ont décidé de ne pas jouer pour mettre l’accent sur les injustices raciales.

Anne M. Peterson
Associated Press

La ligue a indiqué vendredi que cette décision a été prise après une « période de réflexion et de conversation » avec le groupe « Black Players for Change », les joueurs d’autres ligues et l’Association des joueurs de la MLS.

« C’était très important pour nous, en tant qu’athlètes noirs, de passer un message comme nous l’avons fait mercredi afin de rappeler aux gens que ça doit être une priorité à travers les ligues qui comprennent tant d’athlètes noirs, a exprimé le gardien du D. C. United Earl Edwards fils, un membre du conseil d’administration de “Black Players for Change”. Nous devons prioriser nos vies et faire tout en notre possible pour nous assurer que nos vies soient vues de façon égale aux États-Unis. »

Cinq des six affrontements de mercredi ont été remis quand les joueurs de la MLS ont décidé de suivre l’élan de leurs homologues de la NBA, de la WNBA et du Baseball majeur en protestant contre l’intervention policière auprès de Jacob Blake, un homme noir, à Kenosha au Wisconsin. La LNH a également remis des matchs cette semaine.

L’Impact de Montréal doit croiser le fer avec le Toronto F. C., vendredi, dans ce qui serait le seul duel prévu à l’horaire dans la MLS.

Edwards a déclaré que les joueurs ont rapidement pris des mesures ensemble. Les joueurs de l’Orlando City S. C. et du Nashville S. C. étaient déjà sur le terrain pour leur match quand les autres ont décidé de ne pas jouer.

« C’est quelque chose dont je suis extrêmement fier. Je sais que le groupe est très fier de cette action. Je crois que même la ligue commence à réaliser que c’était une action puissante et qui avait de l’impact pour elle aussi », a affirmé Edwards.

Dans le cadre de la reprise, « Black Players for Change » rencontrera les propriétaires de la ligue pour explorer des actions supplémentaires.

Le groupe a été formé après le décès de George Floyd, un homme noir non armé, à Minneapolis. Floyd est mort après qu’un policier eut déposé le genou sur son cou pendant près de neuf minutes. Ce décès a amorcé une série de protestations mondiales.

La reprise de la MLS a également lieu alors qu’un des propriétaires est impliqué dans une controverse. Dell Loy Hansen, le propriétaire du Real Salt Lake, a tenu des propos controversés sur la décision des joueurs lors d’une entrevue à une émission de radio locale, jeudi.