(Sao Paulo) La Confédération brésilienne de football a autorisé l’Atlético Goianiense à faire appel à quatre joueurs déclarés positifs à la COVID-19, pour le match contre Flamengo mercredi à l’occasion de la deuxième journée du Brasileirao.

Agence France-Presse

Les joueurs de l’Atlético Goianiense ont été testés dimanche en vue de ce match. Quatre joueurs déjà diagnostiqués comme porteurs de la COVID-19 (à une date non précisée) ont à nouveau été déclarés positifs à l’issue de ces nouveaux tests.

Le club a cependant fait appel auprès de la Confédération brésilienne de football pour que ces joueurs puissent jouer malgré tout, arguant que ces derniers sont dans les derniers jours de la maladie, qu’ils ont déjà respecté une quarantaine de dix jours imposée après leur premier test et qu’ils ne sont plus contagieux.

Des arguments qui semblent avoir fait mouche auprès de la commission médicale de l'organisme, qui a donc autorisé les quatre joueurs concernés à jouer ce mercredi.

Jorge Pagura, le président de cette commission a déclaré auprès de Globoesporte que cette décision avait été prise en suivant une recommandation du « Center for Disease Control and Prevention (CDC) américain, déjà approuvée par l’Organisation mondiale de la santé, qui stipule qu’après un test PCR positif, l’isolement de dix jours est suffisant ».

Dans de nombreux cas, de nouveaux tests ont continué à être positifs pendant longtemps […] chez des patients qui ne transmettaient plus le virus à personne. […] C’est sûr, il n’y a aucun risque.

Jorge Pagura, président de la Confédération brésilienne de soccer

Plusieurs matchs du championnat brésilien de soccer, qui a repris cette fin de semaine, ont déjà dû être reportés après la découverte de cas de coronavirus.

Rien qu’en première division, les clubs ont déjà signalé plus de 160 cas de COVID-19 parmi leurs joueurs depuis l’arrivée de la pandémie au Brésil, qui a déjà fait plus de 103 000 morts au Brésil où plus de 3,1 millions ont été infectés par le virus.