(Barcelone) Antoine Griezmann est arrivé à Camp Nou l’an dernier dans l’espoir de compléter un trio offensif intimidant avec Lionel Messi et Luis Suarez.

Joseph Wilson
Associated Press

Un an plus tard, le champion français de la Coupe du monde est utilisé sporadiquement sur le terrain alors que Barcelone tente de défendre son titre de champion d’Espagne.

Griezmann n’était pas de la formation partante pour un deuxième match consécutif, mardi, lorsque Barcelone a accueilli l’Atlético Madrid, l’ancien club du Français, lors d’un match qu’il devait gagner pour rester au coude à coude avec le leader de la ligue, le Real Madrid.

Au lieu de cela, l’entraîneur de Barcelone Quiqué Setien a choisi de faire appel au jeune de 20 ans Riqui Puig comme quatrième milieu de terrain.

PHOTO STR, AFP

Riqui Puig

Après avoir invité Griezmann à s’échauffer sur les lignes de touche pendant la majeure partie de la seconde mi-temps, Setien l’a envoyé à la 90e minute même si son équipe avait concédé le but égalisateur près d’une demi-heure auparavant.

Aucun but miracle n’est survenu et le match nul de 2-2 a laissé Barcelone un point derrière Madrid, ce qui pourrait devenir une avance de quatre points avec cinq matchs à jouer si le Real défait Getafe, jeudi. Madrid détient également le bris d’égalité si les deux clubs terminent à égalité des points.

« C’est vrai qu’il n’est pas normal d’envoyer un champion du monde si tard dans le match. Cela peut être difficile pour un joueur de sa classe, mais les circonstances l’exigent, s’est justifié Setien. Vous espérez toujours qu’un joueur de son talent vous permette de gagner le match avec une action individuelle. Mais je comprends que c’est difficile pour lui. »

PHOTO ALBERT GEA, REUTERS

L’entraîneur du FC Barcelone Quiqué Setien et Lionel Messi, lors d’une pause eau.

« Demain, je lui en parlerai. Je ne vais pas m’excuser, mais je comprends qu’il peut se sentir mal à ce sujet. Je me sens mal parce que c’est un grand joueur et une excellente personne. »

En juillet 2019, Barcelone a payé 120 millions d’euros (183 millions CAN) pour activer la clause de rachat dans le contrat de Griezmann avec l’Atlético, où il était devenu l’un des meilleurs attaquants européens. Au cours de ses cinq saisons à l’Atletico, il a marqué 133 buts et aidé l’équipe à remporter un titre en Ligue Europa, une Super Coupe d’Espagne et une Super Coupe de l’UEFA.

L’idée était que Griezmann pourrait enfin combler le vide laissé par Neymar à l’attaque quand il est parti pour le Paris Saint-Germain en 2017.

Ce prix était considéré comme une bonne affaire dans le marché prépandémique. Maintenant, Barcelone est confronté à une deuxième signature importante d’affilée qui a échoué. Barcelone a payé un record de club de 160 millions d’euros (244 millions de dollars canadiens) pour Philippe Coutinho en 2018, seulement pour le céder en prêt un an et demi plus tard.

Griezmann a bien commencé la saison en marquant huit buts avant les vacances d’hiver. Mais sa production a commencé à décliner et il n’a pas encore marqué depuis la reprise de la ligue après une pause de trois mois causée par la pandémie de coronavirus.

Comme sa production offensive a diminué, ses minutes aussi. Il n’a commencé que deux des cinq matchs depuis la relance de la compétition, et il n’a pas été un facteur lors des matchs contre des rivaux majeurs, jouant seulement 11 minutes dans un match nul 0-0 contre Séville.

Setien a plutôt choisi Puig, Ansu Fati et Martin Braithwaite, âgé de 17 ans, plutôt que Griezmann.

Barcelone a maintenant besoin que Madrid trébuche et d’améliorer ses propres performances pour remporter un troisième titre de champion consécutif.

La question est de savoir si Griezmann peut jouer un rôle dans cet objectif.