(Montréal) L’Impact de Montréal n’a pas l’intention de déroger à sa politique et ne commentera pas les cas de COVID-19 confirmés au sein de la Major League Soccer.

Frédéric Daigle
La Presse canadienne

Dimanche, le circuit Garber a révélé que 18 joueurs et 6 membres du personnel des clubs de la MLS ont reçu des tests positifs à la COVID-19 depuis la reprise des entraînements en équipe, le 4 juin, sans toutefois préciser quelles équipes ont été visées.

Questionné à ce sujet lundi matin, un porte-parole de l’Impact a indiqué que depuis le début de la crise sanitaire, le club avait décidé de ne pas révéler si, oui ou non, des joueurs de son camp avaient reçu un diagnostic positif. Il a toutefois rappelé que depuis la reprise des entraînements au Centre Nutrilait, tous les joueurs et membres du personnel sur place subissent un test les lundis, mercredis et vendredis, et que leur température est prise chaque jour, dès leur arrivée au complexe d’entraînement.

Le protocole sanitaire sera assuré par la MLS une fois que les clubs se rendront à Orlando, où aura lieu le tournoi de relance des activités. L’Impact quittera Montréal pour la Floride ce jeudi.

La semaine dernière, TVA Sports a rapporté que deux cas positifs de COVID-19 au sein de la troupe de Thierry Henry avaient forcé l’annulation des entraînements de mardi et de mercredi. Ces cas se seraient révélés de faux positifs, et selon ce qu’a pu apprendre La Presse canadienne, tous les joueurs de l’Impact sont à l’entraînement.

Depuis le début de juin, 668 joueurs se sont soumis à des tests de détection de la COVID-19 dans la MLS.