(Montréal) L’Impact de Montréal a injecté du sang neuf à sa formation mercredi, à l’approche du tournoi de relance des activités de la MLS à Orlando, en Floride.

La Presse canadienne

Le onze montréalais a octroyé des contrats à deux de ses joueurs de l’Académie, c’est-à-dire le défenseur Keesean Ferdinand et le milieu de terrain Tomas Giraldo.

Ferdinand, qui est âgé de seulement 16 ans, et Giraldo, 17 ans, ont signé leur premier contrat professionnel en tant que joueurs formés au club non inclus sur l’effectif pour les années 2020 et 2021.

Ferdinand est du même coup devenu plus jeune joueur du club à se joindre à l’équipe en MLS. Son entente est assortie d’une option de prolongation pour les prochaines campagnes, tout comme celle offerte à Giraldo.

« Keesean est un joueur capable de jouer aussi bien dans l’axe de la défense que sur les côtés. Nous sommes heureux de voir un autre jeune de l’Académie signer un premier contrat professionnel cette année », déclaré le directeur sportif de l’Impact, Olivier Renard.

Ferdinand, qui évoluait avec l’Impact U19, a rejoint l’Académie en 2014, à l’âge de 10 ans. Auparavant, il évoluait avec le club amateur montréalais Panellinios.

« C’est un rêve qui se concrétise », a dit Ferdinand.

Ferdinand avait pris part au camp d’entraînement de l’Impact en Floride au début de l’année. Il a également représenté le Canada à la Coupe du monde de la FIFA U17 au Brésil, en 2019.

Pour sa part, Giraldo est né à Medellin, en Colombie, et il est arrivé au Canada à l’âge de huit ans. Il a rejoint l’Académie en 2015, avec l’Impact U13, après avoir évolué pour le club du FSS Salaberry.

« Tomas nous avait démontré ses qualités lors du camp d’entraînement en Floride. Les entraîneurs sont bien heureux de le voir rejoindre le groupe », a dit Renard.

Le jeune milieu de terrain a participé à son premier camp en équipe nationale U17 en 2019 avec l’entraîneur-chef Andrew Olivieri, avant de prendre part au championnat U17 de la Concacaf et à la Coupe du monde U17 de la FIFA au Brésil, aussi en 2019.

« Ça représente une grande fierté pour moi. Ça me permet aussi de poursuivre une des traditions de ma famille. J’espère que c’est le début d’une belle histoire », a évoqué Giraldo.