Préférant attendre quelques jours, afin de ne pas écrire sous le coup de l’émotion, Thierry Henry a livré, mardi, son ressenti sur la mort de George Floyd et sur la vague d’indignation qui parcourt le monde. Par le biais de ses comptes Twitter et Instagram, l’entraîneur de l’Impact s’est notamment demandé pourquoi ce genre d’événements racistes survenaient encore en 2020.

Pascal Milano Pascal Milano
La Presse

« Pourquoi les mêmes racistes applaudissent les minorités ethniques qui jouent pour l’équipe qu’ils supportent, mais les abusent par ailleurs dans la rue. Pourquoi toutes les méthodes utilisées pour éradiquer cela de notre société ne marchent pas », s’interroge-t-il.

Henry condamne, par ailleurs, les scènes de pillage qui ont eu lieu dans plusieurs villes des États-Unis. « Cela ne résoudra aucun problème. […] Ce sont des gens qui ont travaillé toute leur vie pour nourrir leur famille et ils voient le fruit de leur labeur être détruit par des manifestations qui condamnent des problèmes auxquels ils font déjà face. Ce n’est pas la réponse. »

« Cependant, nous avons besoin d’un changement, nous exigeons du changement et, avant tout, nous méritons du changement. Faites en sorte que cela arrive. Assez, c’est assez », conclut-il.