(Londres) L’entraîneur de Leicester, Brendan Rodgers a révélé vendredi à la BBC avoir contracté la COVID-19 juste au début de la trêve forcée du foot anglais à cause de la pandémie et s’être senti comme lorsqu’il avait « gravi le Kilimandjaro ».

Agence France-Presse

« Je pouvais à peine marcher, cela m’a rappelé quand j’ai gravi le Kilimandjaro », montagne de 5865 mètres en Tanzanie dont il avait fait l’ascension en 2011 pour une opération caritative.

« Plus on montait, plus on souffrait pour s’acclimater et plus c’était dur de respirer », a-t-il décrit.

C’est juste au moment où le football anglais a dû s’interrompre face à la propagation du nouveau coronavirus, et quelques jours après que son homologue d’Arsenal, Mikel Arteta ait été dépisté positif, que les premiers symptômes sont apparus.

« On avait une semaine de repos alors qu’on était censé jouer contre Watford », match prévu le 14 mars, le lendemain de l’annonce officiel de la suspension de la Premier League, a-t-il raconté à la BBC.

« La semaine suivante, j’ai commencé à avoir beaucoup de mal. Pendant trois semaines je n’ai eu ni odorat ni goût. Je n’avais plus de force et la semaine suivante, c’était pareil pour ma femme », a poursuivi Rodgers, qui avait failli remporter le championnat avec Liverpool en 2014.

« Nous avons été testés et chez tous les deux le virus a été détecté », a ajouté l’entraîneur du 3e de Premier League.

Convalescence sans forces ni goût

« Je me rappelle que la première fois que j’ai essayé de courir (après être tombé malade), c’était difficile de faire même seulement 10 verges (9 mètres) », a détaillé le coach, aujourd’hui entièrement remis et qui a passé avec succès les trois premières vagues de tests généralisés de la Premier League.

« Je n’avais plus aucun appétit et c’était une sensation bizarre de manger de la nourriture sans être capable de reconnaître le goût ou de sentir ce que c’était ».

La Premier League a décidé jeudi que le championnat reprendrait le mercredi 17 juin avec deux matchs en retard de championnat.

Leicester, en position favorable pour terminer sur le podium, avec 5 points d’avance sur Chelsea (4e) et 8 sur Manchester United (5e) à 9 journées de la fin, ne rejouera que lors du week-end entre le vendredi 19 et le dimanche 21.