(Asuncion) La détention préventive de l’ancienne vedette du soccer brésilien Ronaldinho, arrêté avec son frère au Paraguay pour usage de faux passeports, a été confirmée samedi par une juge d’Asuncion.

Agence France-Presse

Le Ballon d’Or 2005 avait passé la nuit dernière en détention en compagnie de son frère Roberto. Les deux hommes ont été présentés dans la matinée à une juge qui a décidé en fin d’après-midi qu’ils restaient en prison.

« Ils ont commis un acte grave qui menace l’État », s’est justifiée la juge Clara Ruiz Diaz.

L’avocat des deux frères Tarek Tuma a qualifié la décision de la juge « d’irrationnelle, arbitraire et légère » et réclamé la récusation de la magistrate.

Ronaldinho et son frère sont accusés d’être entrés mercredi sur le territoire paraguayen, en provenance du Brésil, en possession de faux passeports. Les documents falsifiés ont été détectés à leur arrivée à l’aéroport d’Asuncion, où Ronaldinho était venu faire la promotion d’un livre.

La justice brésilienne a privé Ronaldinho de passeport fin 2018, suite à sa condamnation à une amende de 2,5 millions de dollars, qu’il n’a jamais payée, pour avoir construit une jetée sans autorisation au bord d’un lac dans une aire protégée selon les médias brésiliens.