L’Impact est maintenant fixé : il affrontera le club costaricain du Deportivo Saprissa lors des huitièmes de finale de la Ligue des champions de la CONCACAF au mois de février. Pour leur quatrième campagne, les Montréalais retrouveront un visage bien connu dans le camp d’en face.

Pascal Milano Pascal Milano
La Presse

Un tirage à la difficulté intermédiaire

Si l’Impact a évité Club Leon (Mexique) lors du tirage au sort, il n’est pas tombé non plus sur l’adversaire le plus simple des huitièmes de finale. Le Deportivo Saprissa est un habitué de la compétition, avec huit participations à son actif, et l’un des clubs les plus titrés d’Amérique centrale. « On aurait peut-être pu avoir la vie plus facile, mais c’est aussi un tirage qui n’est pas mauvais. Tout le monde va devoir être concentré pour passer au tour suivant. Je trouve qu’il n’y a pas forcément de favori dans les deux équipes », a estimé le directeur sportif Olivier Renard.

Le match aller est prévu entre les 18 et 20 février au Costa Rica tandis que le duel retour aura lieu la semaine suivante au Stade olympique.

De retour au Costa Rica

Comme au printemps 2015, l’Impact ira prendre l’air du Costa Rica dans le cadre d’une campagne continentale. Cette fois, par contre, pas la peine de quitter la capitale comme ce fut le cas pour se rendre à Alajuela. Basé à San Juan, le Deportivo Saprissa est l’un des ténors du championnat costaricain en compagnie du CS Herediano et d’Alajuelense. Il compte 34 titres nationaux dont celui obtenu lors du tournoi de clôture 2018 (janvier-mai 2018).

Les pensionnaires de l’Estadio Ricardo Saprissa Aymá, doté d’une capacité de 21 000 places, se sont qualifiés pour la Ligue des champions en remportant la Ligue de la CONCACAF le mois dernier. Et qui avait marqué le but décisif ? Johan Venegas dont le passage à Montréal en 2015 et en 2016 nous avait laissé sur notre faim. « J’ai aussi hâte au match ! Ce sera très excitant ! », a-t-il écrit en réponse à un partisan de l’Impact.

L’adversaire montréalais comporte quelques anciens de la MLS et des joueurs des Ticos, l’équipe nationale du Costa Rica.

Un duel MLS en cas de qualification ?

Si l’Impact parvenait à se défaire du Deportivo Saprissa, il pourrait croiser un rival MLS ou une très vieille connaissance en quarts de finale. Le rival en question n’est nul autre que Seattle, champion de la MLS en titre, qui a hérité de la position A7 lors du tirage au sort. Les Sounders seront les favoris de leur duel contre CD Olimpia, club hondurien que l’Impact avait croisé lors de la Ligue des champions 2008-2009.

PHOTO JONATHAN HAYWARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Les Sounders de Seattle sont champions en titre de la MLS

Pour la petite histoire, les Montréalais l’avaient emporté 2 à 1 au Honduras avant de faire match nul 1 à 1 à domicile. En raison des caractéristiques du tirage au sort et peu importe l’identité du vainqueur entre les Sounders et CD Olimpia, Montréal serait l’hôte du match aller.

Un choc pour Los Angeles FC

Le tirage au sort, qui s’est déroulé lundi soir, à Mexico n’a abouti que sur un seul choc. C’est Los Angeles FC, auteur d’une saison régulière remarquable en 2019, qui a hérité de l’unique représentant mexicain présent dans le deuxième chapeau. Les hommes de Bob Bradley croiseront donc Club Leon qui pointe actuellement au deuxième rang de la Liga MX, le championnat mexicain.

Sauf grosse surprise, les trois autres représentants américains de la MLS ne devraient pas avoir de soucis pour atteindre les quarts de finale. Rappelons que le vainqueur de la compétition obtiendra son billet pour la Coupe du monde des clubs de décembre 2020. Malgré trois présences en finale, aucune équipe de la MLS n’est parvenue à briser l’hémogénie mexicaine.

Les huit matchs

• Atlanta United- FC Motagua (Honduras)

• Club América (Mexique)- Comunicaciones FC (Guatemala)

• Cruz Azul (Mexique)-Portmore United (Jamaïque)

• Los Angeles FC (États-Unis)- Club Leon (Mexique)

• Tigres (Mexique)- Alianza FC (Salvador)

• New York City FC (États-Unis)-AD San Carlos (Costa Rica)

• Sounders de Seattle (États-Unis)-C.D Olimpia (Honduras)

• Impact (Canada)-Deportivo Saprissa (Costa Rica)