Le gardien de but Clément Diop restera avec l’Impact de Montréal. Il a signé vendredi un contrat d’un an, muni d’une option pour une saison supplémentaire.

Alexandre Pratt Alexandre Pratt
La Presse

Diop, 26 ans, joue les seconds derrière Evan Bush depuis deux ans. Ses succès dans le championnat canadien, notamment lors de la finale contre le Toronto FC en septembre, pourraient toutefois modifier les plans de l’équipe. Diop a d’ailleurs été titularisé lors des deux derniers matchs de saison de l’Impact, cet automne. Il avait blanchi les Red Bulls de New York et donné un seul but à Atlanta United, une des puissances de la MLS.

Il a répondu à nos questions vendredi.

Q : Pourquoi être resté avec l’Impact de Montréal ?

R : J’ai eu d’autres propositions au sein de la MLS. Mais mon but, c’était de revenir avec l’Impact. C’est la meilleure option pour mon développement, à ce moment-ci de ma carrière. Je vais travailler fort pour essayer d’obtenir plus de temps de jeu l’été prochain.

Q : L’Impact a-t-il fait des promesses au sujet de votre utilisation ?

R : Nous n’avons pas forcément discuté de temps de jeu. Ce sera à l’entraîneur [Thierry Henry] de prendre les décisions. Je suis ici pour travailler, je contrôle mon attitude, mais pas mon utilisation.

Q : Il y a eu beaucoup de départs parmi les défenseurs de l’Impact, mais peu d’arrivées. Ça vous inquiète ?

R : Je ne suis pas quelqu’un qui s’inquiète facilement. Je sais que le club essaiera d’ajouter des joueurs [dans les prochaines semaines]. Peu importe qui sera là, notre mission ne change pas. On est des pros. Tout le monde se tiendra. Je sais que le club essaiera d’ajouter des joueurs [dans les prochaines semaines].