Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

1. Né en 1977 dans l’Essonne, en banlieue de Paris, d’un père guadeloupéen et d’une mère martiniquaise. Il se joint au Centre de formation national de Clairefontaine, surnommé le « Temple » du foot, en 1990, à l’âge de 13 ans. Il se fait vite remarquer par l’AS Monaco.

2. Il fait ses débuts professionnels à Monaco en août 1994, où il remporte un premier titre national trois ans plus tard grâce à un match nul de 2-2 contre Caen dans lequel il marque.

3. Thierry Henry est sélectionné au sein de l’équipe de France en prévision de la Coupe du monde présentée en juillet 1998. Menée par le grand Zinédine Zidane, la France remporte le premier titre de son histoire. Henry, 20 ans, marquera trois buts en début de parcours à ce Mondial.

PHOTO GABRIEL BOUYS, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Thierry Henry avec Arsenal en 2006

4. Après une courte et amère expérience en Italie avec la Juventus de Turin, Thierry Henry se joint à Arsenal, dans le Championnat anglais, en 1999, pour un montant de transfert de 11 millions d’euros (16 millions CAN). Il joue sous les ordres de son ancien entraîneur à Monaco, Arsène Wenger, qui le transforme en attaquant de pointe. Le succès tarde un peu puisqu’il est blanchi à ses huit premiers matchs là-bas. Il termine néanmoins la saison en force et montre 26 buts à sa fiche.

5. Coiffés au fil par Manchester United à ses deux premières saisons, Henry et Arsenal connaissent enfin un premier triomphe en 2002 en devançant Liverpool par sept points au classement. Notre homme termine en tête des marqueurs du Championnat avec 24 buts.

6. Arsenal et son as buteur entrent dans l’histoire en 2004 avec une saison parfaite et 90 points au classement. Henry marque 30 buts. Au terme de sa carrière là-bas en 2007, il est le meilleur compteur de l’histoire de cette formation avec 228 buts. L’équipe remporte trois titres grâce à lui. En 2011, Arsenal lui érige une statue à l’orée du stade.

7. Thierry Henry quitte Arsenal pour le FC Barcelone en 2007. Il a presque 30 ans. Il est muté à l’aile et connaît une première année inférieure aux attentes avec 19 buts, mais rebondit l’année suivante avec 26. Il terrorise les défenses adverses avec le jeune Lionel Messi et Samuel Eto’o. Barcelone réalise un triplé l’année suivante en remportant le Championnat espagnol, la Coupe du Roi et la Ligue des champions.

8. Sur le plan international, avec la France, Thierry Henry bat en 2007 le record de l’illustre Michel Platini pour le plus grand nombre de buts, 42. Il termine sa carrière internationale avec 51. Deux ans plus tard, il est impliqué dans l’une des plus grandes controverses de l’histoire alors qu’il permet à un coéquipier de marquer dans un match de qualifications pour la Coupe du monde contre l’Irlande après avoir redirigé le ballon de la main. Sa famille et lui reçoivent des menaces à la suite de ce jeu hautement commenté.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Thierry Henry avec les Red Bulls de New York en 2014

9. En 2010, à 32 ans, il franchit l’Atlantique et entreprend un dernier tour de piste, avec les Red Bulls de New York. Il y jouera quatre ans et demi avant de prendre sa retraite, non sans devenir le meneur de tous les temps chez les Red Bulls au chapitre des passes avec 37. Il a aussi 52 buts à sa fiche.

10. Thierry Henry devient entraîneur adjoint en Belgique, avant d’accepter en 2018 le poste d’entraîneur-chef de l’AS Monaco, un club en pleine déroute. Il ne réussit pas à redresser le navire et il est congédié trois mois plus tard après 20 matchs et une fiche de 4-11-5.