(Los Angeles) Deux saisons, et puis s’en va : Zlatan Ibrahimovic, 38 ans, a annoncé son départ du Galaxy de Los Angeles sur son compte Twitter, mercredi, mais pas encore sa retraite ni sa prochaine destination éventuelle.

Agence France-Presse

«Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu. Merci @lagalaxy de m’avoir fait revivre. Pour les fans de Galaxy, vous vouliez Zlatan, je vous ai donné Zlatan. Je vous en prie. L’histoire continue… Maintenant, retournez voir du baseball», a tweeté la star suédoise dans son style inimitable.

Quelques minutes plus tard, le club californien a confirmé sobrement l’information sur son site internet.

«Le club et le joueur ont convenu de se séparer. Nous voudrions remercier Zlatan pour ses contributions au LA Galaxy et à la MLS», a déclaré son désormais ancien président, Chris Klein.

«Depuis son arrivée en 2018, Zlatan a eu une influence positive sur le soccer à Los Angeles. Nous sommes reconnaissants pour son éthique de travail et sa passion. Nous remercions Zlatan pour son professionnalisme et son impact incommensurable sur la communauté de Los Angeles et la communauté du soccer en Amérique du Nord dans son ensemble», a ajouté le dirigeant.

Joueur le plus populaire de la MLS, par sa seule présence dans une ligue guère pourvue en vedettes de son calibre, et grâce à un certain nombre d’exploits sur les pelouses américaines, Zlatan Ibrahimovic n’a toutefois pas réussi à ramener le Galaxy aux sommets en deux années. Le club n’en reste pas moins le plus titré de ce championnat (5 sacres en 2002, 2005, 2011, 2012, 2014).

Malgré 29 buts inscrits en autant de matchs au cours de son premier exercice en 2018, son club ne s’est pas qualifié pour les séries éliminatoires.

USA TODAY SPORTS

Carlos Vela célèbre un but marqué contre le Galaxy le mois dernier.

Chose réparée cette année, mais avec au bout une élimination en demi-finale de l’Association de l'Ouest, face au Los Angeles Football Club (5-3) de Carlos Vela, qui lui a volé la vedette en finissant devant lui, à la fois joueur par excellence et meilleur buteur de la saison régulière (34 buts contre 30).

Au final, «Ibra», qui était en fin de contrat avec le Galaxy, tire un bilan très honorable de son passage aux États-Unis, puisqu’il y a inscrit 54 buts et délivré 17 passes en 58 rencontres.

Pour l’heure peu bavard sur son avenir immédiat, Zlatan fait depuis plusieurs semaines l’objet de nombreuses rumeurs, dont celles véhiculées par plusieurs médias italiens qui le voient revenir faire une pige de six mois à l’AC Milan, avec lequel il remporta la Serie A en 2010-2011, voire jouer pour Bologne.