(Seattle) Le Toronto FC est revenu à la maison lundi dans une tempête de neige, une autre dose de réalité malheureuse après une douloureuse défaite de 3-1, la veille, face aux Sounders de Seattle en finale de la Coupe MLS.

Neil Davidson
La Presse canadienne

La saison sur le terrain est terminée. La planification commence.

Lors d’une session questions-réponses avec des détenteurs d’abonnements de saison le 19 octobre, la veille de la première victoire du Toronto FC en matchs éliminatoires, le président Bill Manning avait identifié une cible majeure.

Faits saillants de la victoire de 3-1 des Sounders, à Seattle, dimanche, en finale

« Il nous manque encore ce deuxième marqueur. Et c’est un dossier auquel nous allons nous attaquer pendant la fenêtre de transferts hivernaux, a-t-il déclaré. C’est pourquoi je dis que nous ne sommes pas encore complets. Je crois que nous avons besoin d’une autre fenêtre pour solidifier l’équipe davantage. »

Donnant en exemple la « cruelle » défaite en tirs de barrage contre l’Impact de Montréal lors de la finale du Championnat canadien en septembre, Manning est revenu sur le dossier de trouver une alternative pour complémenter l’attaquant Jozy Altidore.

« L’une des choses que nous avons remarquées, c’est lorsque notre “gros joueur” (Altidore) ne marque pas, nous sommes en difficulté, en effet. Nous avions cette combinaison avec Sebastian (Giovinco) et Jozy dans le passé. C’est quelque chose que nous allons examiner pendant l’entre-saison. »

Altidore a amorcé le match retour du Championnat canadien au stade BMO, qui s’est soldé par une victoire de 1-0 du Toronto FC, menant à une session de tirs de barrage qui a mal tourné pour la formation de la ville reine.

Avec Altidore au rancart à cause d’une blessure lors des trois premiers matchs des éliminatoires, le Toronto FC a survécu en déplaçant Alejandro Pozuelo davantage vers l’avant. Le fabricant de jeu espagnol a sillonné la surface de jeu, forçant les défenseurs adverses à sortir de leur zone de confort tout en créant de l’espace aux autres.

Pozuelo aime occuper cette position parce qu’elle lui donne de la liberté, comparativement à un rôle à l’aile.

L’initiative a fonctionné pendant trois matchs, mais pas en finale.

L’entraîneur-chef Greg Vanney était d’avis que son équipe a tenté d’en faire trop après avoir concédé le premier but du match à la 57e minute.

Altidore s’est présenté sur le terrain, dimanche, à titre de substitut et a marqué un but qui a servi de consolation, pendant les arrêts de la deuxième demie.