C’est devant leurs partisans que les Carabins de l’Université de Montréal vont défendre leur titre national au soccer universitaire masculin. Les huit meilleures équipes au pays sont en effet réunies à Montréal cette semaine et la compétition se met en branle jeudi, sur le terrain du CEPSUM, avec les quatre matchs des quarts de finale.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

Les Carabins pourront miser sur une équipe aguerrie, menée par le joueur par excellence au pays, Aboubacar Sissoko. Le milieu de terrain a été honoré mercredi lors d’une cérémonie présentée dans le hall d’honneur de l’UdeM.

« Je suis vraiment fier de lui, a souligné l’entraîneur-chef Pat Raimondo. Aboubacar est un joueur extraordinaire, très généreux, qui corrige souvent les erreurs de ses coéquipiers et permet à d’autres de briller. Et il est tout aussi généreux à l’extérieur du terrain. C’est sa dernière année avec nous et je suis content de voir que son talent et son travail ont été reconnus de cette façon. »

Originaire du Mali, Sissoko a connu un parcours compliqué, mais il s’est vraiment épanoui depuis son arrivée chez les Carabins, il y a cinq ans. « Quand je suis arrivé, l’équipe avait déjà une histoire, avec de bons joueurs, mais elle n’avait pas de palmarès au niveau canadien », a-t-il rappelé.

« Pat [Raimondo] m’a expliqué qu’il visait le Championnat national. Au cours des années, on a travaillé dur. On a perdu en finale il y a deux ans, puis on a gagné l’an dernier à Victoria. J’étais arrivé les mains vides, je vais repartir les mains pleines, avec, je l’espère, un autre titre cette semaine. »

Arrivé au Canada alors qu’il avait 10 ans, ce fils de diplomate est maintenant bien établi ici. « J’ai perdu mon père en 2012, mais ma famille est toujours là pour me soutenir. Ma mère, ma sœur et mon frère ne ratent jamais un match et ça me donne beaucoup de force. »

Sissoko, qui a été sélectionné pour faire partie de l’équipe d’étoiles U Sports, espère pouvoir continuer sa carrière chez les professionnels. Plusieurs dépisteurs des équipes de la Canadian Premier League et de la MLS seront d’ailleurs présents cette semaine au Championnat canadien.

Un tableau difficile

Devancés en saison par les Patriotes de l’UQTR, les Carabins ont pris leur revanche en finale, vendredi dernier, et seront les deuxièmes têtes de série des nationaux. « Nos deux matchs en séries ont été nos meilleurs matchs de la saison, a souligné Raimondo. Les gars ont haussé leur niveau de jeu, et là, ils sont prêts à jouer. »

Le sort a réservé aux Carabins un adversaire coriace pour leur premier match : les Lions de York, l’équipe avec laquelle elle a disputé le premier rang du classement national tout au long de la saison. Battus en finale de l’Ontario après avoir reposé certains joueurs, les Lions pourraient brouiller les cartes jeudi.

« C’est dommage, parce que l’une des deux équipes va devoir se contenter d’une cinquième place, au mieux, alors qu’elles auraient très bien pu s’affronter en finale, a souligné Raimondo. Il va peut-être falloir revoir le système de classement des équipes dans la préparation du tableau. Mais bon, il faut être prêts à battre toutes les équipes si on veut être champions ! »

Une deuxième chance pour les Patriotes

Battus vendredi dernier chez eux à Trois-Rivières en finale provinciale, les Patriotes de l’UQTR peuvent donner un autre sens à leur saison cette semaine. « C’est rare qu’on ait ainsi la chance de pouvoir rebondir après une défaite en finale », a noté l’entraîneur-chef Shany Black.

Bravo aux Carabins, mais on est contents d’avoir l’occasion de prendre une revanche.

Shany Black, entraîneur-chef des Patriotes de l’UQTR

Les Patriotes amorceront le tournoi jeudi contre les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), l’une des formations favorites. « Ils sont des habitués de ce championnat et misent encore cette année sur un groupe expérimenté, avec plusieurs joueurs issus des académies professionnelles, a dit Black. On s’attend à un gros match de leur part.

« De notre côté, tous les ingrédients sont là. Ce qu’il faut maintenant, c’est faire fi de la pression d’un tel championnat pour nous concentrer sur notre jeu et offrir une bonne performance. C’est quand même une première participation pour ce groupe de joueurs, pour tout le staff aussi ; on est un peu négligés, mais on a envie de bien faire les choses, d’acquérir de l’expérience. »

Deux joueurs des Patriotes ont été sélectionnés pour faire partie de l’équipe d’étoiles U Sports : le gardien Félix Clapin-Girard et le défenseur Jean-Simon Cournoyer. « C’est une belle reconnaissance pour notre programme et pour eux, particulièrement notre capitaine Jean-Simon, qui en est à sa dernière année et qui est souvent resté dans l’ombre. Ça boucle bien sa carrière. »

Un championnat national

Le niveau du soccer universitaire canadien a beaucoup progressé au cours des années et ce sont vraiment des équipes de très haut calibre qui s’affronteront à compter de jeudi aux Championnats canadiens. Pour l’Université de Montréal, qui avait accueilli les tournois de soccer masculin et féminin de 2003 et de 2004, conjointement avec l’Université McGill, ainsi que les championnats de natation en 2012, il s’agit à la fois d’une belle vitrine et d’un défi en matière d’organisation.

« C’est une semaine très importante pour le soccer universitaire, mais également pour notre programme, a souligné Manon Simard, directrice du sport d’excellence à l’UdeM. Après quelques années de consolidation, on souhaite s’établir comme une référence dans la tenue de championnats canadiens et ainsi faire vivre une expérience mémorable à nos étudiants-athlètes et à tous les visiteurs. Plus d’une centaine de personnes ont été mobilisées, sans oublier nos précieux partenaires, et nous sommes prêts à démarrer l’événement. »

Une semaine chargée

Jeudi, quarts de finale
10 h :
Carleton (champions OUA) c. StFX (finalistes AUS)
12 h 30 : UBC (champions Canada West) c. UQTR (finalistes RSEQ)
16 h : Cap-Breton (champions AUS) c. Calgary (finalistes Canada West)
19 h : Montréal (champions RSEQ) c. York (finalistes OUA)

Vendredi
Demi-finales consolation à 10 h et 12 h 30
Demi-finales de championnat à 16 h et 19 h

Samedi
Finale consolation à 12 h

Dimanche
Finale pour la 3e place à 11 h 30
Finale à 14 h 30

PHOTO JAMES HAJJAR, FOURNIE PAR LES CARABINS DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

Quentin Paumier, Guy-Frank Essomé Penda et Basile More Chevalier, des Carabins de l’Université de Montréal

Les équipes

Carabins de Montréal (champions du RSEQ)
Deuxièmes en saison avec une fiche de neuf victoires, une défaite et deux matchs nuls, les Carabins ont excellé en séries et tenteront de défendre le titre national qu’ils ont obtenu en 2018, le premier de leur histoire.

Ravens de Carleton (champions de l’Ontario)
Les Ravens (13-1-0) ont remporté le titre de leur association samedi dernier en infligeant aux Lions de York leur seule défaite de la saison. Ils ont remporté la médaille de bronze aux nationaux en 2018.

Capers du Cap-Breton (champions de l’Atlantique)
Les Capers n’ont pas perdu cette saison (10-0-2) et ils chercheront à se qualifier pour leur troisième finale nationale d’affilée. Ils ont remporté l’argent l’an dernier et l’or il y a deux ans.

Thunderbirds de UBC (champions de l’Ouest)
Les Thunderbirds ont remporté leur 19e titre d’association avec une production de 35 buts, dont 10 marqués par Victory Shumbusho. Ils détiennent le record avec pas moins de 13 titres canadiens, mais le dernier remonte à 2013.

Patriotes de l'UQTR (finalistes du RSEQ)
Les Patriotes ont terminé au premier rang en saison régulière avec une fiche de 10 victoires et deux défaites. À leur quatrième participation aux nationaux, en 2012, ils avaient remporté le bronze.

Lions de York (finalistes de l’Ontario)
Premiers du classement national tout au long de la saison avec une fiche de 11-0-3 et un différentiel de + 39, les Lions ont été surpris en finale d’association. Ils seront néanmoins parmi les favoris pour remporter leur sixième titre national.

Dinos de Calgary (finalistes de l’Ouest)
Invités surprises des nationaux, malgré une fiche de 7-6-1, grâce à une poussée jusqu’en finale de l’Association de l’Ouest le week-end dernier, après des victoires sur Trinity Western et Mount Royal.

X-Men DE StFX (finalistes de l’Atlantique)
Toujours un peu en retrait dans leur association, les X-Men ont connu une excellente saison pour se faufiler jusqu’aux nationaux, mais personne ne s’attend à ce qu’ils franchissent les quarts de finale.