(Istanbul) « Je ne vais pas dire que cela ne me gêne pas » : Zinédine Zidane a exprimé lundi son agacement au sujet des discussions sur son avenir au Real Madrid, ajoutant qu’il voulait « tout donner » pour « rester ».

Agence France-Presse

« Je ne vais pas dire que cela ne me gêne pas, car cela me gêne, cela ne me plaît pas », a lâché Zidane lors d’une conférence de presse à Istanbul, à la veille de la rencontre de C1 entre le Real Madrid et Galatasaray.

« Ce qu’il me reste à faire en tant qu’entraîneur, c’est de tout donner avec mes joueurs et penser de façon positive, comme toujours », a ajouté « Zizou », interrogé sur les noms qui circulent dans la presse sur les potentiels prétendants à sa succession, comme Jose Mourinho.

Questionné sur les éventuelles conséquences pour lui en cas de défaite mardi, Zidane a répondu : « Ce n’est pas à moi qu’il faut poser la question. Moi, je veux toujours être ici ».

Dernier du groupe A en Ligue des champions, le Real Madrid n’a pas le droit de perdre mardi face à Galatasaray dans un stade qui s’annonce bouillant, sous peine de mettre en péril sa qualification pour la phase finale.

En 23 participations au premier tour de la C1 moderne (depuis 1992), la « Maison-Blanche » s’est qualifiée 23 fois pour la phase à élimination directe, un record.

« Nous sommes conscients de la situation », a déclaré Zidane, ajoutant que ses joueurs allaient faire preuve de « beaucoup de caractère » pour tenter de décrocher trois points à Istanbul.

« J’ai entièrement confiance en mes joueurs […] Les joueurs veulent gagner, leur motivation est forte », a-t-il ajouté.

S’exprimant avant Zidane, Sergio Ramos a envoyé un message de soutien à son entraîneur.

« Tout le monde sait que le vestiaire est à la vie et à la mort avec Zizou », a souligné le capitaine de la « Maison-Blanche », ajoutant que Zidane « mérite le respect après tout ce qu’il a fait ».

« Tout ce que nous avons à l’esprit, c’est gagner », a-t-il ajouté. « C’est ça ou rien ».