(Paris) Deux matchs pièges et deux victoires pour l’Allemagne en Estonie (3-0) et les Pays-Bas au Belarus (2-1) permettent à la Mannschaft et aux Oranje d’entrevoir l’Euro-2020, où seront la Russie et la Pologne, qualifiées dimanche.

Agence France-Presse

Grands absents de l’Euro-2016 puis de la dernière Coupe du monde, les Pays-Bas ont fait un pas vers la qualification avec leur victoire ramenée de Minsk où Wijnaldum les a parfaitement lancés en inscrivant un doublé en première période, de la tête puis d’une frappe en lucarne à 20 mètres (32e et 41e).

Mis sous pression par le succès de la bande de van Dijk dans la soirée, les hommes de Joachim Löw ont vu venir le traquenard à Tallinn quand Emre Can a été exclu dès le premier quart d’heure pour un tacle à retardement devant sa surface.

Sans conséquence pour la Mannschaft, délivrée par un doublé de Gundogan (52e et 57e) qui a même signé une passe décisive pour l’entrant Timo Werner (71e).

Au classement, les Allemands (2e, 15pts) serrent de près les Néerlandais (1er, 15 pts) dans leur groupe C, seulement menacés par l’Irlande du Nord (3e, 12 pts) pour la qualification.

La Russie, elle, la tient déjà après son carton 5-0 à Chypre dimanche, agrémenté d’un doublé du milieu de Valence Denis Cheryshev, et talonne la Belgique pour la première place du groupe I (21 pts contre 24).

Qualification en poche également pour la Pologne, vainqueur en fin de match de la Macédoine du Nord grâce à deux passes décisives de la star du Bayern Munich Robert Lewandowski (74e et 80e) : les Polonais, 1ers du groupe G (19 pts) disputeront en juin leur quatrième Euro consécutif.

La Croatie, en revanche, devra encore attendre, freinée par Gareth Bale, le capitaine du pays de Galles, à Cardiff (1-1). Le Madrilène, clinique, a converti une des rares occasions galloises et oblige les vice-champions du monde, premiers du groupe E (19 pts) à patienter jusqu’à la prochaine trêve internationale.