(Newark) Les joueuses américaines sont rentrées lundi aux États-Unis au lendemain de leur quatrième sacre en Coupe du monde de soccer, en France.

Agence France-Presse

Médailles d’or autour du cou et lunettes noires devant les yeux sous un ciel pourtant très nuageux, les championnes du monde ont foulé vers 17 h le tapis rouge qui leur avait été déroulé sur le tarmac de l’aéroport de Newark, près de New York.  

Souriantes et enjouées, elles ont entonné les incontournables morceaux du groupe Queen We are the champions et We will rock you, avant de poser pour quelques photos avec leurs t-shirts noirs barrés des deux mots « World Champions » au-dessus de quatre étoiles dorées.

Megan Rapinoe et ses coéquipières se sont ensuite engouffrées avec leur trophée dans le car qui les attendait sur le tarmac.

« Nous n’avions pas de wifi dans l’avion. Nous avons été coupées du monde pendant neuf heures », a déclaré à CNN la meilleure buteuse du tournoi à sa descente de l'autocar, à New York.  

« Nous essayons donc de nous mettre à la page […]. Cela semble absolument énorme. Regardez tout ce monde, tous ces médias. C’est du jamais vu », a-t-elle ajouté.

La sélection féminine américaine est invitée mercredi à une parade à New York pour fêter son titre, comme cela avait été le cas en 2015.