L'Atletico Madrid a tenu Cristiano Ronaldo en échec et a blanchi la Juventus dans le match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, mercredi à Madrid.

ASSOCIATED PRESS

Les défenseurs Jose Maria Gimenez et Diego Godin ont marqué pour mener l'Atletico à la victoire, dans un match où les révisions vidéo ont joué un rôle-clé, avec deux décisions qui sont allées contre le club hôte.

En première demie, les arbitres assistants vidéo (AAV) ont renversé un penalty qui avait été accordé à Diego Costa, après avoir déterminé que l'infraction avait été commise à l'extérieur de la surface de réparation.

L'arbitre du match a aussi consulté la reprise vidéo à l'écran situé en bordure du terrain pour finalement refuser un but à Alvaro Morata, en deuxième demie, pour avoir poussé Giorgio Chiellini, un défenseur de la Juventus.

Toutefois, Gimenez a trouvé le fond du filet pendant la 78e minute de jeu et Godin a doublé l'avance de l'Atletico cinq minutes plus tard.

Chahuté presque chaque fois qu'il touchait au ballon, Ronaldo a connu un match tranquille, son premier dans la capitale espagnole depuis son départ de Real Madrid l'été dernier. Il est venu près de marquer à la suite d'un puissant coup franc avant la dixième minute de jeu, mais a eu peu d'opportunités par la suite.

Surveillé de près dès le départ, Ronaldo n'a pas réussi à bonifier son excellent dossier en carrière contre ses vieux rivaux, qu'il a contribué à éliminer lors de quatre saisons d'affilée en Ligue des Champions alors qu'il portait les couleurs du Real Madrid.

Par ailleurs, à Gelsenkirchen, en Allemagne, Manchester City a marqué deux buts tardifs, dont le filet victorieux de Raheem Sterling à la 90e minute de jeu, et il a vaincu le Schalke 3-2 même s'il évoluait avec seulement 10 joueurs.

Après que Leroy Sane eut égalé le score durant la 85e minute de jeu grâce à un coup franc arqué contre son ancienne équipe, Sterling a eu le meilleur sur Bastian Oczipka. Il a d'abord récupéré un long dégagement du gardien Ederson Moraes et, calmement, complété la séquence en logeant le ballon dans le coin inférieur.

En recul 0-1 à la suite d'un but de Sergio Aguero pendant la 19e minute de jeu, Schalke a au besoin des arbitres assistants vidéo pour inscrire deux buts sur autant de penalty, pendant une houleuse séquence de sept minutes à la fin de la première demie

Le premier penalty du Schalke a été accordé quand il a été décrété que Nicolas Otamendi avait touché illégalement un tir de Daniel Caligiuri. Après un délai d'environ quatre minutes - le travail de l'arbitre a été ralenti par un écran témoin défectueux - Nabil Bentaleb a trouvé le fond du filet, durant la 38e minute de jeu.

Bentaleb a récidivé durant la 45e minute de jeu, et cette fois-ci, la décision a été plus catégorique après que Fernandinho, qui s'était transformé en arrière central, eut accroché Salif Sane sur un coup franc.