L'ex-capitaine de la sélection anglaise et de Manchester United, Wayne Rooney, déjà sous le coup d'une suspension de deux ans de permis en Angleterre pour conduite sous l'emprise de l'alcool en septembre 2017, a été arrêté en décembre 2018 à l'aéroport de Washington pour ivresse et injures.

Mis à jour le 6 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon les registres d'un tribunal consultés par ABC 7 News et The Athletic, Rooney qui évolue depuis juillet dans la MLS avec D.C. United, l'équipe de la capitale américaine, a été arrêté par la police des frontières de l'aéroport international Dulles, en Virginie du Nord, le 16 décembre, pour avoir lancé des jurons et «intoxication» (alcoolique) à son retour d'Arabie saoudite.  

Il avait été relâché après avoir reconnu les faits. Il a payé, plus tard, une amende (25 dollars) ainsi que les frais de justice.

Le porte-parole de Rooney a expliqué à la presse britannique que son client avait pris «durant le vol des somnifères» et «la consommation d'une certaine dose d'alcool expliquait son comportement à l'atterrissage de l'avion, il était désorienté».

«L'affaire est terminée, Wayne veut faire savoir qu'il avait apprécié le comportement à son égard de tous ceux à qui il avait eu à faire», a-t-il conclu.

Dans un communiqué, son club avait reconnu «être au courant des informations de presse indiquant que Wayne Rooney avait été arrêté en décembre».  

«Nous comprenons l'intérêt des médias pour cette affaire mais nous croyons qu'il s'agit d'une affaire privée de Wayne que D. C. United traitera en interne», a-t-il ajouté.

Rooney, âgé de 33 ans, s'est engagé en juillet 2018 avec D.C. United, qu'il avait aidé à atteindre les séries éliminatoires.

Son contrat qui lui garantit un salaire annuel de 2,8 millions de dollars court jusqu'en 2020.

D. C. United débutera la saison 2019 le 3 mars contre le champion 2018, Atlanta.