Le conseil d’administration de la FIFA a approuvé à l’unanimité le processus d’expansion en vue de la prochaine Coupe du monde, en 2023, pour faire passer son format de 24 à 32 équipes.

Associated Press

La FIFA a aussi rouvert mercredi le processus de candidatures pour déterminer la prochaine ville hôte du tournoi, sans toutefois mentionner la possibilité de changer les prix en argent remis à l’équipe gagnante.

Neuf fédérations membres de la FIFA se préparent à soumettre leur candidature pour l’obtention du tournoi à 24 équipes, avant la date limite établie en octobre.

Il s’agit de l’Argentine, l’Australie, le Brésil, la Bolivie, la Colombie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et la Corée du Sud, qui présenterait une candidature commune avec la Corée du Nord.

La FIFA veut maintenant modifier le processus d’octroi d’ici le mois d’août en demandant aux neuf fédérations de confirmer leur intérêt pour un tournoi à 32 équipes, et elle a invité d’autres fédérations nationales à se manifester d’ici le mois de décembre.

La FIFA devrait procéder à l’évaluation de toutes les offres en avril prochain et devrait rendre une décision le mois suivant.

La Coupe du monde féminine a débuté avec 12 équipes lorsqu’elle a vu le jour en 1991 et a évolué avec l’introduction de quatre autres équipes en 1999. La FIFA a par la suite modifié son format pour introduire 24 équipes en 2015.