(Moscou) Les joueurs de soccer internationaux russes Pavel Mamaev et Alexander Kokorin, jugés pour des violences commises à l'issue d'une virée alcoolisée à Moscou en octobre, ont été condamnés mercredi à plus d'un an de prison ferme.

Agence France-Presse

Pavel Mamaev, milieu de terrain de Krasnodar, et Alexander Kokorin, attaquant du Zenit Saint-Pétersbourg, ont été reconnus coupable de «coups et blessures» et de «hooliganisme» à l'issue de leur procès au tribunal Presnenski de Moscou.

Mamaev est condamné à 17 mois de camp et Kokorin à 18 mois. Deux autres accusés, le frère cadet d'Alexander Kokorin et un ancien joueur professionnel, ont été condamnés à des peines similaires.

AFP

Pavel Mamaev lors d'une comparution en cour le 9 avril.

En octobre 2018, les deux athlètes et leurs acolytes s'étaient violemment attaqués dans la rue au chauffeur d'une animatrice télé puis, quelques heures plus tard, à deux hauts fonctionnaires du ministère russe du Commerce assis dans un café.

Les images de vidéosurveillance montrent notamment Alexander Kokorin, 28 ans, un temps considéré comme le grand espoir du soccer russe, frapper avec une chaise un des hauts fonctionnaires, tandis que Pavel Mamaev, 30 ans, en venait aux mains avec un autre.

Invisibles pendant plus de 24 heures, les deux joueurs avaient fini par se présenter à la police qui menaçait de lancer un mandat d'arrêt contre eux.

L'affaire avait provoqué un scandale en Russie alors que Pavel Mamaev et Alexander Kokorin avaient déjà défrayé la chronique en 2016, en organisant une fastueuse soirée d'anniversaire à Monaco quelques jours après la piteuse élimination de la Russie de l'Euro-2016.