Les reprises vidéo seront utilisées pour aider les arbitres dès la saison prochaine en Ligue des champions, alors que cette technologie sera employée par l'UEFA pour une première fois lors de la prochaine Supercoupe.

Mis à jour le 27 sept. 2018
GRAHAM DUNBAR ASSOCIATED PRESS

Le comité exécutif de l'UEFA a également approuvé jeudi l'utilisation de l'arbitrage vidéo lors de l'Euro 2020 et la Ligue Europa à compter de la saison 2020-21.

Le premier match de l'UEFA à utiliser cette technologie surviendra 14 mois après que la FIFA l'eut employée pour une première fois lors de la Coupe du monde, en Russie. Le 14 août prochain, à Istanbul, la Supercoupe mettra aux prises les vainqueurs des campagnes en cours de la Ligue des champions et de la Ligue Europa.

Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, avait laissé entendre la mise en place de cet échéancier le mois dernier.

«Nous sommes certains que l'ajout de l'arbitrage vidéo en août 2019 nous donne suffisamment de temps pour mettre en place un système solide et former les arbitres afin que le système soit efficace et couronné de succès», a dit Ceferin, dans un communiqué.

L'arbitrage vidéo est utilisé lors de quatre types d'incidents ayant un impact majeur sur les matchs: les buts, les tirs de pénalité, les cartons rouges et l'identification erronée d'un joueur.

L'absence d'arbitrage vidéo cette saison en Ligue des champions a été soulignée la semaine dernière, quand Cristiano Ronaldo a reçu un carton rouge pour une première fois en carrière dans cette compétition. Il s'en est pris à un défenseur du Valence CF, qui a semblé se laisser tomber au sol un peu facilement.

Sans pouvoir consulter les reprises vidéo, l'arbitre a discuté avec son adjoint derrière le filet avant d'expulser l'attaquant de la Juventus de Turin.

Le comité de discipline de l'UEFA s'est rencontré jeudi et a décidé de ne pas imposer de sanctions supplémentaires à Ronaldo, qui purgera uniquement la suspension automatique d'un match pour carton rouge.