L'Allemagne présentera l'Euro 2024 de soccer, après avoir défait la Turquie lors du scrutin de l'UEFA.

Mis à jour le 27 sept. 2018
GRAHAM DUNBAR LA PRESSE CANADIENNE

Grâce à ses antécédents fiables, notamment la présentation de la Coupe du monde en 2006, l'Allemagne a été favorite tout au long du processus et s'est imposée 12-4 lors du scrutin tenu auprès du comité exécutif de l'UEFA. Il y a eu une abstention.

Pour sa part, la Turquie a encaissé un quatrième revers, après avoir aussi vu sa candidature ne pas être retenue pour l'Euro 2008, 2012 et 2016. C'était la première fois que l'évaluation des droits de la personne faisait partie du processus d'évaluation de l'UEFA.

«Chaque décision démocratique est la bonne décision», a dit le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, un allié du président de la fédération allemande de soccer, Reinhard Grindel, au sein du Conseil de la FIFA.

L'UEFA dépend de ce tournoi pour appuyer le financement de ses 55 fédérations membres. Les revenus de l'Euro 2016, présenté en France, ont atteint près de deux milliards d'euros (3,05 milliards CAN). L'UEFA a touché 850 millions d'euros (1,3 milliard CAN) en profit.

Le tournoi présenté en Allemagne devrait pouvoir accueillir environ 400 000 spectateurs de plus que celui de 2016. L'Allemagne offrait également la possibilité d'accueillir 300 000 spectateurs de plus qu'en Turquie.

Les électeurs de l'UEFA avaient reçu de manière confidentielle les projections de revenus de chaque candidature.

L'Allemagne prévoit utiliser 10 stades pour la présentation des 51 matchs et la finale pourrait avoir lieu à Berlin ou à Munich.

La candidature de la Turquie était sa plus intéressante jusqu'ici, avec huit des 10 stades proposés déjà prêts à accueillir des matchs. Elle a toutefois perdu des points au niveau des droits de la personne.

Le gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan est de plus en plus autoritaire et un rapport de l'UEFA sur les candidatures publié la semaine dernière mentionnait l'absence de plan de la Turquie en matière des droits de la personne.

Une crise cambiaire en Turquie a aussi vu la livre turque perdre près de la moitié de sa valeur contre la monnaie employée par l'UEFA, l'euro, au cours de la dernière année.

L'Allemagne tentera de revivre les bonnes sensations de la Coupe du monde de 2006, quand une équipe nationale sous-estimée a aidé les Allemands à exprimer leur fierté nationale et retrouver une identité plus d'une décennie après la réunification avec la République démocratique allemande.

L'Euro 1988 avait été présenté en République fédérale d'Allemagne, un an avant la chute du mur de Berlin.

La victoire de jeudi devrait revigorer la fédération allemande de soccer après quatre mois de tempête.

La fédération et ses partisans ont été à couteaux tirés avec les membres de l'équipe nationale Mesut Ozil et Ilkay Gundogan, qui ont des racines turques, avant et après un parcours décevant à la Coupe du monde, en Russie.

Le torchon a commencé à brûler en mai, quand les joueurs ont pris des photos avec Erdogan à Londres. Ozil est ensuite devenu le bouc émissaire pour l'élimination prématurée de l'équipe à la Coupe du monde.