L'Impact amorce la conquête du Championnat canadien, titre que l'équipe a remporté pour la dernière fois en 2014. Alors que le stade Saputo sera l'hôte demain soir du premier match d'une série aller-retour contre les Whitecaps de Vancouver, l'entraîneur-chef Rémi Garde n'a toujours pas décidé quels joueurs seront de la partie.

Sandrine Vieira LA PRESSE

Lors d'un point de presse ce mardi matin, l'entraîneur-chef a confié ne pas encore avoir choisi la composition de l'équipe du match de demain. Le choix du gardien est notamment au centre de ses réflexions. «C'est un poste particulier, a-t-il dit. Jusqu'à présent, j'avais l'habitude de donner cette opportunité aux seconds gardiens - Clément Diop et James Pantemis - d'évoluer. Je continue d'y réfléchir.»

Le défenseur Daniel Lovitz, qui participe à la compétition canadienne pour une cinquième fois, ne sait pas non plus à quoi s'attendre quant à la composition des autres équipes du Championnat: «C'est un mois très occupé pour nous et pour les autres aussi, cela reste donc assez difficile à prédire.»

Rémi Garde confirme cependant que le défenseur Rod Fanni devrait être disponible demain. «Je vais voir à quel niveau il a remonté la pente, mais ses ennuis semblent derrière lui», a-t-il confié. Le joueur français s'est absenté pendant trois matchs entre le mois d'avril et mai en raison d'une blessure. Il avait dû quitter la rencontre contre les Red Bulls de New York le 14 avril dernier après avoir ressenti une douleur musculaire.

Un quota de trois joueurs canadiens dans l'effectif des équipes est imposé lors du Championnat canadien. Malgré cette contrainte, Rémi Garde ne croit pas que cela aura un impact énorme, puisque plusieurs joueurs canadiens font déjà partie de l'effectif régulier.

Le milieu de terrain Samuel Piette appuie cette opinion: «Oui, c'est le Championnat canadien, et même s'il y a un quota de trois joueurs canadiens à respecter, je ne crois pas que cela va changer la manière dont l'équipe se prépare. Il va principalement être question de jongler avec l'effectif.»

La meilleure équipe au pays

C'est la première fois que Garde entraînera son équipe en préparation du Championnat canadien, mais il ne prend pas la rencontre de demain à la légère. «C'est une compétition importante, on n'est pas les seuls à vouloir la gagner», explique-t-il.

Après un congé d'entraînement lundi, Samuel Piette croit que cette pause a fait du bien à l'équipe qui s'apprêtait à s'entraîner aujourd'hui. Le joueur de 23 ans a également confié prendre la compétition à coeur, alors que l'Impact se mesurera à deux équipes canadiennes - Vancouver et Toronto. Il s'agira de sa première participation au Championnat canadien.

«Je veux voir Montréal en haut des deux villes dans les classements. Remporter cette coupe et dire qu'on est la meilleure équipe au pays, c'est un plus», affirme-t-il. Une victoire en finale propulserait l'Impact en Ligue des champions de la CONCACAF.

Alors que le calendrier de l'équipe est particulièrement chargé en ce moment, l'entraîneur-chef garde un oeil sur le match de samedi contre les Timbers de Portland.

Samuel Piette s'est dit conscient que l'équipe a encore beaucoup de points à accumuler au classement. «La MLS, c'est plus de longue haleine, tandis que le Championnat canadien n'implique que quatre matchs.»

Après un début de saison laborieux, l'Impact a effectué une remontée en alignant récemment une série de quatre victoires. L'équipe qui a accumulé 27 points jusqu'à présent devra encore en chercher une vingtaine pour se qualifier aux séries éliminatoires de la MLS.