Une semaine après avoir confirmé sa lancée en battant la meilleure équipe de l'Association de l'Ouest, l'Impact de Montréal devra éviter de tomber dans la complaisance.

Alexis Bélanger-Champagne LA PRESSE CANADIENNE

L'Impact (7-11-0) accueillera les Rapids du Colorado (4-10-3) au stade Saputo, samedi, alors qu'il tentera d'inscrire une quatrième victoire d'affilée et de prolonger sa séquence record de 342 minutes sans accorder de but. Tout le monde dans le camp montréalais a répété cette semaine qu'il s'agissait d'un match piège.

«Absolument, et c'est quelque chose que nous allons devoir garder en tête, sans toutefois nous concentrer uniquement sur ça, a affirmé l'arrière latéral Daniel Lovitz, plus tôt cette semaine. Nous voulons poursuivre sur notre lancée, garder le même niveau de jeu et aller de l'avant lors d'un mois de juillet bien rempli.»

La récente série de succès de l'Impact lui a permis de s'approcher à deux points du Fire de Chicago et du sixième et dernier rang donnant accès aux séries dans l'Association de l'Est. Une réalité qui semblait impossible en mai, quand l'Impact venait de perdre quatre matchs de suite par jeu blanc.

«Je pense que nous avions besoin d'un bond chanceux, a dit Lovitz. Nous ne mettions pas en pratique tous les éléments nécessaires pour être compétitifs. Maintenant que nous le faisons chaque jour, nous démontrons nos qualités. J'ai toujours eu confiance que lorsque tout tomberait en place, nous commencerions à obtenir les résultats sans nécessairement voir nos performances fluctuer d'un match à l'autre. Nous allons maintenant dans la bonne direction et nous avons le sentiment que nous pouvons maintenir la cadence.»

L'Impact disputera sept matchs en 22 jours au cours des trois prochaines semaines, notamment en vertu de sa participation aux demi-finales du Championnat canadien, contre les Whitecaps de Vancouver. La troupe de Rémi Garde semble toutefois mieux équipée pour affronter cette séquence qu'il y a quelques semaines, quand l'équipe était à la dérive.

«Nous avons les bases, défensivement nous ne prenons pas de but, nous sommes solides, compacts, nous travaillons les uns pour les autres, a noté le défenseur central Rudy Camacho. Après, il faut continuer comme ça. Les matchs ne sont pas tous pareils. Nous nous connaissons aussi de mieux en mieux, tous ensemble. Ça fait quelques matchs que nous enchaînons sans trop changer la formation partante. Ç'a aide à développer des automatismes et il faut continuer comme ça.»

Lovitz a aussi vanté les mérites de la continuité au sein de la ligne défensive depuis quelques rencontres pour expliquer en partie les récents succès de l'Impact.

«C'est bien de compter sur quelqu'un que vous connaissez à vos côtés, à la place d'essayer de se comprendre, a-t-il noté. Je crois que nous en avons vu les résultats lors des derniers matchs.»

Chris Duvall, Rod Fanni, Camacho et Lovitz ont composé la ligne défensive montréalaise en début de match lors des quatre dernières rencontres. Lors de la victoire contre Orlando, le 13 juin, et celle face au Sporting Kansas City, le 30 juin, Jukka Raitala a fait son entrée en cours de deuxième demie pour remplacer Lovitz sur le flanc gauche. Lovitz a alors été placé plus haut sur l'aile gauche, obtenant un rôle plus offensif. Chaque fois, il a eu l'air de s'amuser comme un gamin sorti de pénitence.

«J'ai disputé la majorité de mes minutes en carrière comme milieu de terrain ou ailier, a rappelé l'ancien du Toronto FC. C'est une belle occasion pour moi, car j'ai l'impression que les jambes des adversaires commencent à être lourdes tandis que moi, ça va. Je sais que je peux provoquer des choses. J'aurais aimé marquer, mais j'ai provoqué un penalty [contre le Sporting Kansas City, samedi dernier]. Je sais que si je continue à cogner à la porte, ça va finir par rentrer.»

Après un début de saison misérable ponctué d'une séquence de huit défaites, les Rapids ont obtenu quelques bons résultats au cours des dernières semaines avec un dossier de 2-1-1 à leurs quatre dernières sorties.

«C'est une équipe qui a beaucoup changé, mais elle demeure très organisée, avec des joueurs qui savent comment trouver le fond du filet, a noté Lovitz au sujet des Rapids. Nous nous concentrons toutefois sur notre jeu et nous voulons nous assurer de ne pas rendre leur travail facile. Nous devons répéter ce qui a fait notre succès au cours du dernier mois et j'espère que nous ajouterons une autre victoire à notre dossier.»