Source ID:; App Source:

Une occasion à ne pas gâcher pour l'Impact

Contre le FC Dallas le week-end dernier, l'Impact... (Photo Kevin Jairaj, USA Today Sports)

Agrandir

Contre le FC Dallas le week-end dernier, l'Impact s'est rapidement retrouvé face à un déficit de 2-0 en vertu d'un but controversé et d'un penalty.

Photo Kevin Jairaj, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne

Même si l'Impact n'a pas été en mesure d'enchaîner un deuxième résultat positif de suite, samedi, contre le FC Dallas, la formation montréalaise garde le moral.

Les joueurs de l'Impact (4-11-0) croient ne pas avoir tout fait mal au Texas et ils espèrent pouvoir profiter de la visite de l'Orlando City SC (6-7-1), mercredi, au stade Saputo, pour réduire l'écart qui les sépare d'une place en éliminatoires.

Le Bleu-blanc-noir disputera ses deux prochains matchs contre les Lions, de chaque côté d'une pause de neuf jours, et Orlando se retrouve présentement au sixième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires dans l'Association de l'Est, à sept points seulement de l'Impact.

«Chaque match contre un rival d'association est particulièrement important, a rappelé le défenseur latéral Chris Duvall, plus tôt cette semaine. C'est une occasion pour nous de gagner trois points et de les faire glisser au classement. C'est une équipe qui semble fonctionner par séquences. Ils ont gagné six matchs de suite et là, ils traversent une série de défaites. L'occasion est belle pour nous.»

Les Lions ont effectivement perdu leurs cinq dernières rencontres en MLS. Duvall a toutefois rappelé qu'il ne faudra pas pour autant tenir la victoire pour acquis.

«Je crois que pour les amateurs, c'est l'une des équipes les plus excitantes à regarder jouer, a noté Duvall. Tous leurs matchs sont enlevants. Il se marque beaucoup de buts. Ils marquent souvent en fin de match ou en début de match.

«En tant qu'adversaires, vous devez être alertes parce qu'ils peuvent marquer à tout moment ou vous pouvez marquer à tout moment. Je les ai vus combler un retard à la 90e minute et perdre des matchs à la 90e minute. Nous allons devoir fournir un effort complet, parce qu'ils sont très dangereux dans toutes les phases du jeu.»

Contre le FC Dallas le week-end dernier, l'Impact s'est rapidement retrouvé face à un déficit de 2-0 en vertu d'un but controversé et d'un penalty. Garde a affirmé, lundi, avoir aimé la réponse de ses joueurs, qui ont notamment cogné deux fois les poteaux, mais qui ont finalement été blanchis pour une cinquième fois en six sorties.

«Je crois que nous avons joué un match décent, a soutenu Duvall. Nous avons créé pas mal d'occasions de marquer et nous n'en avons pas concédé beaucoup. La chance, ce n'est pas quelque chose que nous pouvons contrôler. Parfois, le ballon va rebondir en votre faveur et parfois non. Ce que nous pouvons contrôler, c'est notre effort.

«Même si nous avons cédé deux fois sur des phases arrêtées, je crois que nous avons été meilleurs que par le passé à ce niveau-là, a ajouté Duvall quand il a été questionné sur les aspects positifs du dernier match. Dans les moments cruciaux dans les derniers 18 mètres, nous avons fourni un meilleur effort au sein du bloc défensif, réussi de tacles et compliqué le travail de nos adversaires.»

Le défenseur Rod Fanni a admis que les circonstances de la défaite contre le FC Dallas l'ont rendue particulièrement frustrante. Il espère toutefois que cela servira de motivation contre Orlando.

«Nous avons gagné il n'y a pas si longtemps et j'ai senti que nous avons quand même démontré certaines choses (contre Dallas), a dit le défenseur âgé de 36 ans. Nous ne méritions pas forcément de perdre ce match-là, ou du moins d'encaisser ce résultat-là. C'est pour ça que l'équipe était frustrée. C'est ce que j'ai ressenti dans le vestiaire.

«Nous avons très peu de temps pour revenir dans la course et nous avons une opportunité devant nous à ne pas gâcher. J'espère que cette frustration sera bénéfique parce que nous ressentons qu'il y a moyen de faire beaucoup mieux - que nous ne sommes pas loin de renverser la tendance.»

Du côté de l'attaque, l'Impact devrait pouvoir compter mercredi sur le milieu de terrain Ignacio Piatti, qui était de retour à l'entraînement cette semaine après avoir raté le duel contre le FC Dallas en raison d'une blessure mineure à un genou. Le défenseur Jukka Raitala était aussi de retour après un séjour avec la sélection nationale de Finlande.

Par ailleurs, l'équipe a annoncé mardi après-midi que le milieu de terrain Louis Béland-Goyette allait rater de six à huit semaines d'action en raison d'une fracture au pied droit. Âgé de 22 ans, Béland-Goyette a participé à quatre matchs cette saison, accumulant 109 minutes de jeu.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer