La commission de discipline de la Ligue française de football professionnel (LFP) étudiera jeudi le cas de l'attaquant du Paris SG Zlatan Ibrahimovic, qui a tenu dimanche des propos sur l'arbitrage et la France - «pays de merde», entre autres - qui font polémique.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Suite à l'envoi du rapport des officiels, la commission de discipline de la LFP étudiera lors de sa séance du jeudi 19 mars les propos tenus par Zlatan Ibrahimovic», annonce lundi la Ligue dans un communiqué.

«En 15 ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG», avait lâché l'attaquant du Paris SG dimanche à Bordeaux après la défaite de son équipe (3-2), avant de s'excuser peu après.

«Ibra» risque, entre autres, une suspension alors que se profile un choc très attendu du championnat de France: le clasico français Marseille-Paris SG le dimanche 5 avril.

«Zlatan» est un habitué des commissions de discipline de la LFP, ce qui ne plaide pas en sa faveur. Mi-février, il avait écopé de deux matchs de suspension ferme (plus un avec sursis) et avait manqué la double confrontation face à Monaco début mars, en championnat puis en Coupe de France.

Le SAFE, syndicat des arbitres de football d'élite, s'est dit lundi indigné par le dérapage d'Ibrahimovic, soulignant qu'il y avait «des limites à ne pas et ne plus franchir».