Source ID:; App Source:

L'Impact défait les Earthquakes 2-0

Dilly Duka a été l'un des deux buteurs... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Dilly Duka a été l'un des deux buteurs de l'Impact.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Montréal

Coincé au dernier rang du classement général de la MLS, et après avoir gaspillé de multiples occasions en première demie en plus d'avoir perdu les services de son milieu étoile Ignacio Piatti tôt en deuxième demie, personne n'aurait pu critiquer l'Impact de Montréal s'il s'était écroulé.

La troupe de Frank Klopas a plutôt apporté quelques ajustements et a signé une victoire de 2-0 face aux Earthquakes de San Jose, samedi, évitant ainsi la défaite dans un sixième match d'affilée au stade Saputo.

«Les gars ont tout donné jusqu'à la fin, a déclaré Klopas, qui a qualifié la performance de ses joueurs d'une des plus complètes de la campagne. Nous avons inséré un autre attaquant et avons perdu un peu de qualité au milieu. Nacho (Piatti) aide à contrôler le jeu. Nous avons perdu un peu le momentum, mais nous l'avons repris.

«Tout ce qu'il nous manquait en première demie, c'était un but. Nous avons tout donné sur le terrain et tout le monde a contribué. Ce fut une très belle victoire.»

Piatti, qui a inscrit quatre buts et une aide en six matchs de saison régulière depuis son arrivée avec l'équipe, a quitté la rencontre à la 57e minute en raison de tendinite au genou gauche. Klopas s'est voulu rassurant après la partie, indiquant qu'il ne s'agissait pas d'un problème majeur.

L'Impact a obtenu une multitude d'occasions en première demie, décochant 11 tirs en direction du filet de Jon Busch, contre seulement trois de la part des Quakes. Mais les 15 800 spectateurs ont dû patienter jusqu'à la 81e minute pour enfin célébrer.

Jack McInerney a inscrit son huitième but de la campagne et son premier depuis le 29 juin, quand il avait réussi un doublé dans une victoire de 3-0 face au Dynamo de Houston. Il a fait mouche quand le retour d'un tir de Marco Di Vaio l'a atteint à la hanche et a abouti derrière la ligne des buts.

Dilly Duka a confirmé la victoire des locaux à la 88e minute avec une belle manoeuvre devant le milieu de terrain Sam Cronin avant d'enrouler sa frappe du côté éloigné.

Même si l'Impact (6-17-6) a été officiellement éliminé de la course aux séries en vertu des victoires du Crew de Columbus et des Red Bulls de New York, l'équipe a continué de démontrer des signes encourageants. La formation montréalaise a maintenant une fiche de 5-0-1 lors de ses six derniers matchs à domicile, incluant deux victoires en Ligue des Champions de la CONCACAF.

L'Impact a également porté un dur coup aux Earthquakes (6-12-10), qui n'ont pas gagné en neuf matchs (0-4-5) depuis le 2 août. Les Quakes ont ainsi glissé au huitième rang dans l'Association Ouest.

«Les joueurs sont des personnes compétitives, a rappelé Klopas. Ils veulent jouer et c'est une occasion de développer des affinités sur le terrain. Nous n'allons pas abandonner. Nous avons une occasion de nous donner une lancée en prévision de la prochaine saison.»

C'est aussi une belle occasion pour les entraîneurs d'évaluer le talent en place. Étant donné que Di Vaio a laissé entendre cette semaine à l'entraînement qu'il pourrait retourner en Italie après la fin de la saison, il est important de voir si Piatti aura la même chimie avec McInerney qu'avec l'ancien international italien.

McInerney et Piatti ont fait quelques flammèches avant que l'Argentin ne quitte la partie.

«Nous avons généré peut-être quatre ou cinq occasions, a noté McInerney. C'était la première fois que nous avions vraiment l'occasion de jouer ensemble. J'espère que notre relation sur le terrain va continuer de grandir.»

D'autres joueurs voudront aussi profiter des derniers matchs pour démontrer leur valeur.

«Pour les joueurs dans ma position, qui ne jouent pas beaucoup, il faut simplement attendre sa chance et en profiter, a déclaré le milieu Issey Nakajima-Farran, qui n'a été employé que trois fois comme réserviste depuis son dernier départ, le 24 juillet dernier. Il faut démontrer à l'entraîneur qu'il n'y a pas que 11 joueurs dans l'équipe.

«Il y a une faim qui se développe. Nous avons tous notre fierté, mais nous devons rester positifs. Si nous profitons de nos occasions, ça va mettre de la pression sur les autres joueurs.»

L'Impact disputera son prochain match samedi prochain à Columbus, face au Crew. Il tentera alors de mettre fin à une séquence de 17 matchs de ligue à l'étranger sans victoire.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer