Source ID:; App Source:

Les Allemandes couronnées championnes du monde U-20

Un but de Lena Petermann dans les prolongations a permis à l'Allemagne de... (Photo Paul Chiasson, PC)

Agrandir

Photo Paul Chiasson, PC

La Presse Canadienne
Marc Tougas

Un but de Lena Petermann dans les prolongations a permis à l'Allemagne de s'imposer 1-0 contre le Nigeria en grande finale de la Coupe du monde U-20 de soccer féminin, dimanche, devant plus de 15 000 spectateurs au Stade olympique.

Petermann a marqué à la 98e minute de jeu d'un tir de l'intérieur des 18 mètres. Pauline Bremer a remporté son duel contre la Nigériane Gladys Abasi à l'aile droite puis centré le ballon vers sa coéquipière dans l'axe.

La sélection allemande a ainsi récupéré le titre mondial U-20, qu'elle avait perdu aux mains des Américaines au tournoi de 2012 après l'avoir remporté en 2010 - là aussi aux dépens du Nigeria.

L'équipe nigériane s'est quant à elle contentée de la deuxième place, comme elle l'avait fait en 2010. Elle a toutefois amélioré son sort par rapport au tournoi U-20 de 2012, alors qu'elle avait fini quatrième.

Une foule de 15 822 personnes a assisté au programme double présenté au Stade olympipque. Plus tôt dans la journée, la France a remporté la finale pour la troisième place au compte de 3-2 contre la Corée du Nord. Les Bleuettes ont ainsi décroché la première médaille de leur histoire dans un tournoi mondial U-20 féminin.

Le prochain rendez-vous pour les amateurs de soccer féminin au Canada aura lieu l'été prochain, alors que la Coupe du monde senior se déroulera du 6 juin au 5 juillet à Montréal, Ottawa, Moncton, Winnipeg, Edmonton et Vancouver.

Animation nigériane

L'Allemagne a fait jeu plutôt égal avec le Nigeria au chapitre des occasions de but en première demie, décochant trois tirs cadrés contre quatre pour les Africaines. Ce sont toutefois ces dernières, menées par leur meilleure buteuse Asisat Oshoala, qui ont animé le spectacle, comme en font foi leurs neuf tirs vers le but contre quatre pour les Allemandes.

Oshoala a notamment contourné la gardienne allemande Meike Kaemper à la 22e, son tir atteignant ensuite le petit filet, pour ensuite y aller d'une pointe de vitesse quasi irrésistible à la 41e. Elle aurait eu le ballon à ses pieds à l'intérieur des 18 mètres, à la 38e, n'eut été du fait que sa coéquipière Loveth Ayila est venue s'interposer pour venir tirer à sa place... et bousiller la séquence.

La deuxième demie a été parsemée de demi-occasions seulement, jusqu'à ce que la passe en profondeur de Bremer permette à Petermann de se présenter seule devant la gardienne nigériane Sandra Chiichii à la 78e. Celle-ci a fait l'arrêt sur un tir à bout portant.

Un but imminent a été refusé aux Nigérianes à la 85e quand Ayila, en position de hors-jeu, a touché à un ballon tiré par Oshoala qui s'apprêtait à rouler derrière la ligne de but.

La faute a été signalée même si la gardienne allemande a touché au ballon entre-temps - ce qui, en temps normal, annulerait tout hors-jeu. Par contre, il faut dire que cette séquence dangereuse a pris naissance après qu'une joueuse du Nigeria eut apparemment poussé le ballon devant elle à l'aide de son épaule - une faute de main qui aurait dû faire stopper le jeu avant qu'il se produise.

Le but allemand dans les prolongations était mérité, alors que les joueuses de Maren Meinert ont dominé au chapitre des tirs, tant cadrés que non-cadrés en deuxième demie et dans les prolongations. Le match s'est terminé 16-15 pour le Nigeria au chapitre des tirs vers le but, mais 13-6 en faveur de l'Allemagne au niveau des tirs cadrés.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer