• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Mondial féminin 2015: le Canada vise 1,5 million de spectateurs 
Source ID:; App Source:

Mondial féminin 2015: le Canada vise 1,5 million de spectateurs

Des partisans encourageant les Canadiennes dans le match... (JASON FRANSON)

Agrandir

Des partisans encourageant les Canadiennes dans le match les opposant aux Allemandes, le 16 août à Edmonton.

JASON FRANSON

Marc Tougas
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Canada Soccer vise d'attirer une assistance record de 1,5 million de personnes à la Coupe du monde de soccer senior féminin, qui sera disputée l'an prochain dans six villes canadiennes. Et ce, même si on n'a réédité aucune marque au chapitre des foules, cette année, au Mondial U -20 féminin.

Plus de 250 000 personnes ont assisté aux 30 matchs de la Coupe du monde junior jusqu'ici, et on s'attend à ce que ce chiffre s'élève à plus de 275 000 à la suite des deux finales qui auront lieu dimanche au Stade olympique. L'Allemagne affrontera alors le Nigeria en grande finale, tandis que la France se mesurera à la Corée du Nord en finale pour la troisième place, à l'occasion d'un programme double qui commencera à 16 h.

L'assistance globale de 275 000 spectateurs ne représente que le cinquième total le plus important en sept Mondiaux U-20 féminins organisés jusqu'ici. Par contre, elle s'approche davantage du record de 373 000 enregistré en Allemagne en 2010 que du piètre chiffre de 52 630 obtenu en Russie en 2006.

Le tournoi U-20 féminin a attiré 302 689 spectateurs au Japon en 2012, et 288 324 personnes en Thaïlande en 2004. Lors du premier tournoi du genre, disputé en 2002 au Canada, il y avait eu 295 133 spectateurs alors que la sélection canadienne, menée par une jeune Christine Sinclair, s'était rendue jusqu'en finale.

Canada Soccer a toutefois changé d'approche cette année par rapport à 2002. C'est ce qu'a indiqué son président Victor Montagliani en conférence de presse, samedi, quand la FIFA et le comité organisateur canadien ont dressé le bilan du Mondial U-20 féminin.

«Un des aspects qui a bien fonctionné, c'est notre capacité à bonifier les revenus provenant de la vente de billets, a affirmé Montagliani. Nous avons voulu cette année nous éloigner de l'approche du passé où, à mon avis, on dévaluait le soccer en habituant le marché à se procurer des billets pour presque rien. Nous ne faisons plus ça et, à ce tournoi-ci, les revenus par billet étaient, en moyenne, quatre fois plus importants qu'en 2002.»

«Et à la télé, le match des quarts de finale du Canada contre l'Allemagne a attiré quatre fois plus de gens que les matchs de la MLS qui ont été présentés sur les ondes au cours du même week-end», a par ailleurs noté Montagliani, tout en soulignant que le duel Canada-Allemagne a attiré 22 000 spectateurs dans les gradins à Edmonton.

Selon Tatjana Haenni, responsable des compétitions féminines de la FIFA, les déplacements se sont avérés un plus grand défi que prévu dans un pays aussi vaste que le Canada, mais les dirigeants de l'organisme ont «particulièrement aimé la promotion» qui a été faite pour mousser le tournoi et «le nombre de spectateurs» qui a répondu à l'appel.

Le secrétaire général de Canada Soccer, Peter Montopoli, s'est dit quelque peu déçu des assistances observées à Montréal. La moyenne au Stade olympique s'est élevée à un peu plus de 9000 personnes par programme jusqu'à maintenant. Il s'est toutefois dit confiant que le Mondial senior féminin attirera davantage l'an prochain, au Québec comme ailleurs.

Si l'objectif de 1,5 million de spectateurs est atteint, cela ferait de l'événement de 2015 la compétition de la FIFA la plus populaire de l'histoire, hormis les Coupes du monde masculines seniors.

«Cela dépasserait même les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver au niveau de l'assistance», a noté Montopoli.

Les billets pour le Mondial senior féminin, qui se déroulera du 6 juin au 5 juillet, seront mis en vente le 10 septembre. Les matchs auront lieu à Montréal, Ottawa, Moncton, Winnipeg, Edmonton et Vancouver. Montréal sera l'hôte de sept programmes, dont un où le Canada viendra disputer son troisième match de la phase de groupe. Il y aura par ailleurs un match des quarts de finale et un autre des demi-finales au Stade olympique.

Artificiel ou naturel en 2026?

Comme cette année, les matchs du Mondial senior en 2015 seront disputés sur des surfaces artificielles, ce qui a provoqué l'ire de certains groupes de femmes - et de footballeuses. Celles-ci ont affirmé qu'il s'agissait de sexisme puisque les hommes, chez les seniors du moins, jouent toujours sur du gazon naturel.

David Chung, vice-président de la FIFA et président du comité organisateur de la FIFA pour le Mondial U-20 féminin, a rappelé que c'est le comité organisateur national qui choisit la surface sur laquelle on disputera les matchs d'une Coupe du monde, y compris celle des hommes chez les seniors.

Le Canada, qui a signifié l'espoir d'organiser la Coupe du monde masculine de 2026, pourrait donc en théorie proposer à la FIFA de jouer ce tournoi sur du gazon artificiel. Montagliani a toutefois déclaré que son organisme est bien loin d'avoir pris une décision à ce sujet.

«Les associations membres de la FIFA n'ont même pas encore reçu le document détaillant qui prévoit présenter sa candidature et quels seront les paramètres établis pour présenter une candidature (en 2026), a noté Montagliani. Nous traverserons ce pont-là une fois que ce sera reçu. Pour l'instant, nous nous concentrons sur la fin du tournoi de cette année et sur l'organisation de celui de l'an prochain. Nous chercherons à bâtir sur le succès de cette année afin de nous assurer que les stades soient pleins l'an prochain.»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer