Source ID:; App Source:

Le Bayern a une main sur le titre

Les joueurs du Bayern célèbrent le but de... (PHOTO CHRISTOF STACHE, AFP)

Agrandir

Les joueurs du Bayern célèbrent le but de Bastian Schweinsteiger.

PHOTO CHRISTOF STACHE, AFP

Agence France-Presse
BERLIN

Le Bayern Munich, avec Schweinsteiger passeur et buteur mais sans Uli Hoeness dans les tribunes, s'est offert une 17e victoire de rang aux dépens de Leverkusen (2-1), son dernier vainqueur avant une série de matchs sans défaite portée samedi à 50, lors de la 25e journée de Bundesliga.

SACRE IMMINENT

Pour son premier match sans Uli Hoeness à la présidence, le Bayern Munich a fait un nouveau pas vers le titre, même si le score n'est pas aussi fleuve que lors de ses précédentes sorties en Bundesliga.

Avec la défaite de Dortmund contre Gladbach, le Rekordmeister compte en effet 23 points d'avance sur le BVB et pourrait être sacré dès le week-end prochain en cas de nouveau faux pas de son rival de la Ruhr.

En première période, le Bayern a eu la possession du ballon, comme c'est régulièrement le cas, mais s'est heurté à un solide bloc défensif. Leverkusen a même eu les occasions les plus franches, comme cette frappe tendue de Rolfes à l'heure de jeu, détournée d'une claquette par Neuer. L'ouverture du POINTAGE par Mandzukic (44), en reprenant de la tête un centre parfait de Schweinsteiger, paraissait presque sévère.

Au retour des vestiaires, le onze de Guardiola a littéralement étouffé son adversaire, parvenant à creuser l'écart grâce à un chef d'oeuvre de Schweini sur coup franc: un ballon travaillé qui passait au-dessus du mur pour heurter la transversale avant d'entrer dans la lucarne (52). Son 2e but de la semaine après celui contre Arsenal (1-1) pour assurer le billet en quarts de la C1.

Seul bémol, le but encaissé dans le temps additionnel, marqué de la tête par Kiessling en gagnant un duel aérien avec le petit Rafinha.

Hoeness n'était pas aux côtés de Rummenigge dans le stade où seules quelques pancartes ont fait référence au président démissionnaire après sa condamnation à la prison pour fraude fiscale.

SENSATION A DORTMUND

Jürgen Klopp voulait sa revanche sur le match aller qui avait marqué le premier faux pas de Dortmund. Mais c'est une nouvelle défaite que le finaliste européen 2013 a dû concéder face à un adversaire qui a tenu à dix durant les 20 dernières minutes de jeu pour décrocher son premier succès en 10 matchs!

Cette victoire conforte probablement les dirigeants de Gladbach dans leur décision de prolonger jusqu'en 2017 le Suisse Lucien Favre sur le banc d'un club qui reprend espoir dans la quête d'un billet européen (7e).

Le retour de l'artilleur Lewandowski sur le front de l'attaque n'a rien changé à un BVB qui restait sur une victoire poussive une semaine plus tôt à Fribourg. Apathiques en première période, conclue par deux buts de Rafael (31) et Kruse (40), les Jaunes et Noir se sont réveillés à l'heure de jeu, trouvant la faille par Jojic (77). Mais face à un Ter Stegen des grands jours, ils n'ont pu profiter de leur supériorité numérique.

Un avertissement à quatre jours de la venue du Zénit. Le billet pour les quarts de la C1 n'est pas assuré en dépit de la victoire ramenée de Russie (2-4) à l'aller...

BONNE AFFAIRE

Mayence a fait la bonne affaire dans la course à l'Europa League en s'imposant à Hoffenheim (2-4) pour ravir la 5e place à Wolfsburg, tenu en échec à Brunswick. Menée 0-2, l'équipe de Thomas Tuchel a marqué trois buts en 8 minutes avant le doublé du Japonais Okasaki dans le temps additionnel. Cette 12e victoire de la saison permet à Mayence de rester invaincu en 5 matchs, série qui devrait être mise à mal la semaine prochaine contre la machine du Bayern.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer