Lourde défaite pour l'Impact

Le milieu de terrain de l'Impact Felipe Martins... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Le milieu de terrain de l'Impact Felipe Martins

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

(Lake Buena Vista) L'Impact a encaissé sa première défaite de la Classique Disney en chutant 3 à 0 devant les Red Bulls de New York, samedi à Orlando. Après avoir démarré le match de belle façon, l'Impact a encaissé un but dans les derniers instants de la première période avant de céder à deux reprises en l'espace de quelques secondes (68e et 69).

«En première mi-temps, on aurait pu marquer des buts aussi et le match aurait été différent, a indiqué Wandrille Lefèvre, qui a disputé l'ensemble du match aux côtés de Matteo Ferrari. Mais il y a aussi des erreurs de notre part. On ne cadre pas assez vite et (Ruben) Bover marque. Puis je perds pied sur un contrôle et on encaisse un but. Le résultat est quand même sévère par rapport au match.»

Pour ce deuxième match du tournoi, Frank Klopas avait apporté trois changements par rapport à l'équipe qui avait vaincu les moins de 23 ans de Fluminense (1 à 0), mercredi. Andres Romero a ainsi été aligné au poste de milieu gauche alors que Marco Di Vaio a remplacé Andrew Wenger à la pointe de l'attaque. Finalement, Evan Bush était le gardien titulaire. Klopas a également sorti du match Hassoun Camara dès les premières minutes par mesure préventive. La blessure au «bas du corps» du Français, remplacé par Calum Mallace, est toutefois mineure.

Durant la première mi-temps, Felipe et Di Vaio ont été les joueurs montréalais les plus menaçants. Le Brésilien a notamment obtenu le premier tir cadré de la rencontre que Luis Robles a détourné, en corner (8e). Le joueur désigné italien, de son côté, a obtenu deux bonnes occasions, mais l'une d'elle a été repoussée par un tacle glissé de Jamison Olave (29e). Sur les ailes, Justin Mapp et Romero ont connu des matchs aux antipodes avec un jeu penchant de nouveau du côté de l'Américain. «Nous avons tous eu de bons mouvements, a indiqué Mapp à propos de son entente avec Felipe et Di Vaio. Nous connaissons le jeu de chacun, mais malheureusement, nous n'avons pas réussi à aller au bout de nos occasions.»

Peu efficace, l'Argentin a, de son côté, été remplacé dès la mi-temps.

Opportunisme new-yorkais

Si l'Impact n'a pas su conclure ses occasions, les Red Bulls ont fait la différence sur un ballon de Henry repris par Roy Miller. Ils ont ensuite plié le match, en l'espace d'une minute, par l'intermédiaire de Bover, puis de Bradley Wright-Philipps. Bover, qui a bénéficié de trop de temps et d'espace, a notamment trompé Bush d'une lourde frappe de 20 mètres.

L'Impact a connu son meilleur passage de la deuxième mi-temps, peu avant l'heure de jeu. Felipe a notamment expédié un coup franc sur la transversale, à la 55e minute. Par la suite, Klopas a encore fait tourner son effectif en permettant notamment à Patrice Bernier de disputer ses premières minutes du tournoi.

«Le portrait n'est pas le même si l'on regarde le résultat et le contenu du match, a résumé Klopas. Nous avons connu une bonne première demi-heure avec plusieurs occasions et une bonne défense. Puis, nous avons commis quelques erreurs dont nous pourrons apprendre.»

Klopas pourra poursuivre ses essais, mercredi, contre le Sporting Kansas City. L'équipe du Midwest occupe d'ailleurs la tête du groupe B avec deux victoires en autant de matchs.




Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer