Les clubs de soccer en France ont remis à plus tard leur projet de boycotter les matchs à la fin du mois afin de protester contre la super-taxe sur les salaires des joueurs que le gouvernement prévoit instaurer.

Mis à jour le 14 nov. 2013
ASSOCIATED PRESS

L'Union des clubs professionnels du football (UCPF) a rencontré un médiateur du gouvernement, mercredi, et annoncé jeudi que les matchs prévus entre le 29 novembre et le 2 décembre iront de l'avant.

L'UCPF et la Ligue de France avaient auparavant conclu un accord pour le boycott de matchs en première et deuxième divisions.

Le président français François Hollande a rejeté la demande des clubs d'alléger la loi sur la taxe de 75% sur les revenus de plus de 1 milllions d'euros (1,38 million $ US) par année. Il a déclaré lors d'un sommet de l'Union européenne que «la loi doit être la même pour tous».

Le président de l'UCPF, Jean-Pierre Louvel, s'est plusieurs fois dit convaincu que le boycott allait être mis en branle.