Source ID:387249; App Source:cedromItem

Impact: Embouteillage en milieu de terrain

Le milieu de terrain Paolo DelPiccolo a été... (Photo tirée du site de l'Eintracht Francfort)

Agrandir

Le milieu de terrain Paolo DelPiccolo a été repêché par l'Impact au mois de janvier.

Photo tirée du site de l'Eintracht Francfort

L'avenir de Paolo DelPiccolo avec l'Impact se jouera dans les prochaines heures. À l'essai depuis le 3 juin, le milieu de terrain axial a eu une bonne quinzaine d'entraînements et deux matchs de la Ligue réserve pour montrer ce dont il était capable. L'Américain a cependant un adversaire de taille dans sa quête de porter le maillot bleu-blanc-noir: un secteur de jeu extrêmement fourni.

«C'est quelqu'un qui a des bonnes bases, mais il y a déjà beaucoup de joueurs à sa position, a expliqué Marco Schällibaum. Ce n'est pas une position où l'on a un ou deux joueurs, mais plutôt six ou sept. C'est ça qui joue contre lui, même si c'est un gaucher que j'aime bien.»

Les options sont nombreuses pour l'entraîneur suisse. Patrice Bernier est l'un des meilleurs passeurs de la MLS, tandis que Davy Arnaud, avant sa blessure, a retrouvé un second souffle dans l'axe. Felipe est aussi monté en puissance, en soutien des attaquants. Sur le banc, Collen Warner et Sinisa Ubiparipovic sont les plus souvent appelés, même si le premier a largement déçu lors de sa dernière titularisation, à Columbus.

Si les couloirs montréalais offrent une nouvelle variété dans le jeu de l'Impact, cette saison, Bernier croit que l'axe suit la même courbe qu'en 2012. «Il n'y a pas grand-chose de différent par rapport à l'an passé. Collen joue moins et Davy a glissé dans l'axe. Cela apporte un autre volet, et même si l'un d'entre nous ne connaît pas un grand match, un autre peut amener quelque chose en plus, croit-il. La différence est que les bons ballons finissent plus souvent au fond du filet. On est plus efficaces en avant.»

Le milieu de terrain montréalais s'est aussi distingué par sa propension à changer au gré des adversaires et des situations. Le 4-2-3-1 permet notamment à Felipe de se mettre en valeur, tandis que le 4-4-2 en losange, malgré le risque de déséquilibre qu'il comporte, associe Di Vaio à un autre attaquant.

«Cela nous permet d'être moins prévisibles. Un adversaire peut nous avoir vus d'une telle façon et on les attaque ensuite avec une autre formation. Peut-être que le Dynamo de Houston s'attendait à autre chose de nous, car on a marqué assez rapidement, rappelle Bernier. C'est bien d'être polyvalent. Au début, on semblait être hésitants avec deux attaquants, mais on trouve la recette, peu importe le schéma.»

Blessé à une cuisse, Justin Mapp a de nouveau effectué des tours de terrain pendant que ses coéquipiers s'entraînaient sous une forte humidité, hier matin. De son côté, Arnaud a disputé une séance normale et il devrait maintenant jouer une portion du match de la Ligue réserve, cet après-midi contre le Toronto FC (13h30 au complexe Claude-Robillard). Par contre, Sanna Nyassi a passé sa matinée sur un vélo stationnaire.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer