Source ID:; App Source:

L'Impact corrige le Toronto FC 6-0

  • Daniele Paponi (à gauche) a marqué le deuxième but de l'Impact à la 32e minute de jeu. L'attaquant italien a dû quitter le match quelques minutes plus tard en raison d'une blessure. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Daniele Paponi (à gauche) a marqué le deuxième but de l'Impact à la 32e minute de jeu. L'attaquant italien a dû quitter le match quelques minutes plus tard en raison d'une blessure.

    Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 5
  • Andres Romero a inscrit le quatrième but du onze montréalais à la 61e minute. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Andres Romero a inscrit le quatrième but du onze montréalais à la 61e minute.

    Bernard Brault, La Presse

  • 2 / 5
  • Les joueurs de l'Impact et du Toronto FC observent attentivement la trajectoire du ballon. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les joueurs de l'Impact et du Toronto FC observent attentivement la trajectoire du ballon.

    Bernard Brault, La Presse

  • 3 / 5
  • Les partisans de l'Impact avaient de bonnes raisons de festoyer. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les partisans de l'Impact avaient de bonnes raisons de festoyer.

    Bernard Brault, La Presse

  • 4 / 5
  • Marco Di Vaio (à droite) a participé au festin en marquant deux buts dans la victoire. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Marco Di Vaio (à droite) a participé au festin en marquant deux buts dans la victoire.

    Bernard Brault, La Presse

  • 5 / 5

L'Impact participera à la finale du Championnat canadien après avoir écrasé le Toronto FC, 6 à 0, mercredi soir au stade Saputo. Mettant de l'avant les concepts de «rage» et de «volonté» après la défaite de 2 à 0, à l'aller, Marco Schällibaum a obtenu une réponse plus que positive de la part de ses joueurs.

En moins de 45 minutes, l'Impact s'est en effet retrouvé dans le rôle du qualifié avec un score de 3 à 0 au tableau d'affichage grâce à des buts de Justin Mapp, Daniele Paponi, puis Marco Di Vaio. Contre un adversaire totalement impuissant, les Montréalais ont ajouté trois autres buts en deuxième période. Voilà le match rêvé en terme de résultat et de contenu.

> Philippe Cantin: Mauvais mercredi pour Toronto

«Mes joueurs ont montré du caractère et on se lève tous les matins pour avoir des matchs comme aujourd'hui, a mentionné Schällibaum. Gagner, c'est bien, mais faire un match comme ça avec la blessure de la semaine dernière, c'est vraiment du grand niveau.»

Ce sentiment était partagé par ses joueurs après une victoire dont l'ampleur était inattendue. «Vous avez vu un match de Coupe avec de la passion, du combat et du sang, a résumé Jeb Brovsky en faisant notamment allusion à la blessure d'Evan Bush. La foule était incroyable et c'est un match que nous n'oublierons jamais.»

Avec ce succès, l'Impact a donc fait un premier pas vers une qualification pour la Ligue des champions de la CONCACAF. En finale, il rencontrera les Whitecaps de Vancouver, qui ont confirmé leur place en finale mercredi soir grâce à un gain de 2-0 face au FC Edmonton. Les joueurs de la Colombie-Britannique avaient aussi gagné le match aller 3-2.

Un brin de chance!

Et dire que Robert Earnshaw aurait pu changer le cours de la soirée dès la deuxième minute de jeu. Lancé dans le dos de la défense, l'attaquant ontarien a alors touché le poteau de Bush. Grâce à un pressing haut en début de rencontre, le TFC a énormément gêné la relance de l'Impact qui a surtout montré les dents sur quelques accélérations d'Andrew Wenger. Mais il était clair que l'Américain était dans de meilleures dispositions que lors du duel aller, tout comme ses compagnons offensifs du 4-4-2.

Mapp, par exemple, a disputé son meilleur match depuis des lustres en étant impliqué sur quatre des six buts. Après avoir fait trembler les filets, à la 23e minute, ce sont deux de ses tirs repoussés par Stefan Frei qui ont conduit aux buts de Paponi (32e) et Di Vaio (90e). Un peu plus tôt, il a également été l'auteur du centre sur le premier but de l'attaquant italien, à la 44e.

«Mapp a été incroyable, ce soir, a jugé Davy Arnaud. Selon moi, il a été le meilleur joueur sur le terrain. Il a créé des buts et il a marqué un but. Nous savons quel genre de joueur il est, et il a été excellent durant ce match. Andrew (Wenger) a aussi connu une bonne soirée.»

Wenger et Romero ont été les deux autres buteurs, en deuxième période, pour le plus grand plaisir d'une foule qui a fini le match debout.

Paponi blessé

Tout n'a pas été parfait pour l'Impact qui, comme samedi, a vu deux de ses joueurs quitter le match en raison de blessures. Quelques minutes après son but, Paponi est ainsi retourné aux vestiaires en se tenant la cuisse. Puis, en deuxième mi-temps, Davy Arnaud a cédé sa place à Collen Warner après avoir reçu le ballon en pleine tête.

«Selon les premières nouvelles de l'équipe médicale, Paponi pourrait être absent jusqu'à six semaines, a déploré Schällibaum. Pour Arnaud, c'est un coup sur la tête et il faudra le gérer, cette nuit (la nuit dernière), mais je pense qu'il ne jouera pas samedi.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer