L'entraîneur-chef de la Juventus de Turin, Antonio Conte, a été suspendu pour deux rencontres de Série A pour avoir contesté avec trop de vigueur une décision des officiels.

Publié le 28 janv. 2013
ASSOCIATED PRESS

Conte a perdu son sang froid dans les derniers instants du match nul de 1-1 contre Gênes, samedi, alors qu'il croyait que son équipe méritait un penalty pendant les arrêts de jeu.

La ligue italienne a aussi suspendu le directeur général Giuseppe Marotta jusqu'au 18 février pour avoir déclaré que l'arbitre venait de Naples et qu'il ne pouvait officier des matchs de la Juventus. Après la victoire de 2-1 de Naples contre Parme, dimanche, le club du sud de l'Italie ne se trouve plus qu'à trois points de la Juventus et du premier rang du circuit.

Les défenseurs Leonardo Bonucci (deux matchs) et Giorgio Chiellini (un) ont aussi été suspendus pour avoir contesté.

Conte a déjà purgé une suspension de quatre mois plus tôt cette saison pour ne pas avoir dénoncé des matchs truqués alors qu'il était à la barre du club de Sienne, il y a deux ans.