Après une pause d'une saison, l'Impact reprend la bonne habitude de disputer des matchs amicaux contre des adversaires étrangers. Après Bordeaux, l'AC Milan, River Plate et la Fiorentina, le onze montréalais déroulera le tapis rouge à l'Olympique Lyonnais, le 24 juillet au stade Saputo.

Pascal Milano LA PRESSE

Septuple champion de France entre 2002 et 2008, Lyon traversera l'Atlantique dans le cadre du Trophée des champions, disputé à New York le 28 juillet. Le vainqueur de la Coupe de France et quatrième du championnat français a logiquement ajouté une escale à Montréal.

«Pour le club, pour nos partisans et pour les joueurs, voir un adversaire européen aussi prestigieux sera une expérience positive», a indiqué le directeur sportif montréalais Nick De Santis.

Organisé en collaboration avec la Ligue de football professionnel (LFP), l'événement sera au coeur d'une série de cinq matchs en 14 jours pour l'Impact. Ce facteur a été pris en compte, mais il était difficile de passer à côté d'une telle occasion.

«Il faut toujours regarder le calendrier, mais comme club, il faut aussi réaliser que notre marché demande des matchs internationaux d'importance», a souligné De Santis.

Si ce match ne fait pas partie du World Football challenge, il s'inscrit dans une tendance lourde chez les clubs européens. De plus en plus d'entre eux choisissent l'Amérique du Nord pour effectuer une tournée estivale.

«Je me rappelle toutes les équipes que j'ai pu voir au fil des années. Nous avions eu la chance d'affronter Milan à Chicago, j'ai vu Chelsea et le Real Madrid à Los Angeles. C'est toujours excitant pour les joueurs et les partisans», a expliqué l'entraîneur-chef Jesse Marsch en ajoutant que ce duel était l'occasion de faire appel à tous ses hommes.

> Réagissez sur le blogue de Pascal Milano